Football
17:10 7 novembre 2013 | mise à jour le: 7 novembre 2013 à 17:10 Temps de lecture: 3 minutes

Les Condors cadets de Saint-Jean-Eudes joueront pour le Bol d’or

Le Bol d’or est à portée de main des Condors cadets de Saint-Jean-Eudes (SJE). Le 16 novembre, ils prendront le chemin de Trois-Rivières pour tenter, contre les Cactus du Collège Notre-Dame de Montréal, de rapporter à domicile la preuve de leur domination sur la scène provinciale du football scolaire AA.

La dernière fois que le cadet a remporté le Bol d’or, en 1997, Jean-Frédéric Gagné portait l’uniforme de joueur. Depuis, il l’a troqué pour celui d’entraîneur-chef du juvénile et de responsable du programme de football à SJE. Selon lui, la mise en place d’un profil football en 2011 à l’école privée de Charlesbourg n’est pas étrangère à ce que, cette année, le titre rêvé de champions provinciaux devienne réalité. Car, en plus de la centaine d’heures d’entraînement qui s’ajoutent depuis à l’horaire des joueurs, la concentration sportive a permis d’engager deux entraîneurs à temps plein, Olivier Ruelland-Giguère (cadet et atome) et Olivier Turcotte-Létourneau (benjamin). Les jeunes profitent ainsi d’un meilleur encadrement autant académique que sportif, en plus d’avoir à leur disposition des installations sportives récemment mises au goût du jour.

Encore leur faut-il performer sur le terrain. À ce titre, avec une fiche de six victoires et deux défaites, les 37 Condors cadets ont su récolter le fruit de leurs efforts cette saison. Revenant sur les quatre dernières parties, Jean-Frédéric Gagné parle avec éloge de «la défensive exceptionnelle» qui s’est montrée intraitable en ne concédant aucun touché. En finale contre l’Arsenal de l’Académie Saint-Louis, des joueurs comme David-Alexandre Messier, Alexandre Tremblay, Gabriel Pelletier et Randy Gibuku Mabengo en défensive et Alexandre Béliveau en offensive ont fait la différence dans la victoire de 22 à 2.

Et qu’est-ce qui pourra faire la différence pour mettre la main sur le Bol d’or, le 16 novembre? «Il faut bien jouer et bien protéger le ballon», résume le responsable du programme. Une réponse fort simple pour une partie aux répercussions autrement plus importantes: d’abord, le sentiment d’accomplissement pour les jeunes et les entraîneurs, puis la vague de fierté qui fera rayonner tout Saint-Jean-Eudes.

Les Condors benjamins-open, champions régionaux

Cette fierté, elle court d’ailleurs déjà dans les couloirs de l’école. Les Condors benjamins ont couronné leur saison de six victoires et deux défaites par le titre de champions régionaux. «Un succès d’équipe», de qualifier Jean-Frédéric Gagné. Il mentionne au passage le touché décisif du porteur de ballon, Gabriel Dalpé, en finale contre les Patriotes de Roger-Comtois. Réalisé à quelque 45 secondes de la fin du match, ce touché a permis à SJE de revendiquer la victoire de 20 à 15 et de terminer la saison aux premières places de la ligue benjamine-open.

Les Condors juvéniles dans le carré d’as provincial division 1

Jean-Frédéric Gagné espérait bien que les Condors juvéniles connaîtraient le même succès et, à l’instar des cadets, participeraient à la finale du championnat provincial. Pour ce faire, ils devaient l’emporter contre le Blizzard du Séminaire Saint-François (SSF) en demi-finale. Mais l’équipe de Saint-Jean-Eudes s’est finalement inclinée 17 à 28 samedi dernier contre leurs «rivaux de toujours», mettant fin aux espoirs de parader en vainqueurs comme en 1999, date du dernier Bol d’or obtenu.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *