Football
22:31 17 septembre 2011 | mise à jour le: 17 septembre 2011 à 22:31 temps de lecture: 3 minutes

Un terrain synthétique très attendu dans La Cité-Limoilou

Il y avait de l’électricité dans l’air lors de l’inauguration du terrain synthétique de Patro Roc-Amadour, samedi après-midi. La foule nombreuse dans les estrades applaudissait à tout rompre chaque fois qu’un orateur prononçait une phrase percutante. C’est qu’il était attendu, ce terrain de soccer-football.

«Quand je suis arrivé au Patro il y a neuf ans, c’était un grand stationnement derrière le bâtiment. Déjà à cette époque, ce terrain faisait partie de nos projets. C’est un moment important pour nous aujourd’hui», explique le directeur général, Clément Lemieux, qui a dû être très patient.

Il a fallu attendre une concertation du fédéral, du provincial et de la ville de Québec, en plus de la participation du Petit Séminaire de Québec, ainsi qu’une vaste campagne de financement, avant que le projet se réalise. Le terrain synthétique a coûté un peu plus de 4,2 millions de dollars.

Et ce ne sont pas seulement les jeunes du quartier qui en bénéficieront. Les footballeurs du Petit Séminaire de Québec ont maintenant un terrain bien à eux. «Quand j’ai vu le A de Alérions inscrit en gros au centre du terrain, j’ai ressenti beaucoup de joie. Après 60 ans de pratique sur les Plaines d’Abraham, il était temps!», souligne le directeur-général du Petit Séminaire, Marc Dallaire.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, n’a pas tari d’éloges pour cette nouvelle infrastructure. «C’est un très beau terrain, coloré et durable. Mais ce n’est pas seulement un terrain, c’est aussi un lieu de rassemblement pour les jeunes et les communautés culturelles du quartier.»

Plusieurs personnalités présentes ont semblé particulièrement heureuses d’assister à cette inauguration et tenaient à être présent. C’est le cas du député de Jean-Lesage, André Drolet, qui se souvenait avec émotion des années où il a grandi dans le quartier. «Je suis un petit gars de Limoilou, et un ancien du Patro. Je peux vous dire que c’est tout un cadeau qu’on fait aux jeunes de Québec, c’est un bel héritage.»

Tout de suite après le botté d’envoi officiel qui marquait le début des activités sur le terrain, les Alérions ont disputé un match contre les Centurions de la Polyvalente Deux-Montagnes. Un match qui marquera l’histoire de l’équipe du Petit Séminaire et du Patro Roc-Amadour.

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *