Football
20:10 3 février 2009 | mise à jour le: 3 février 2009 à 20:10 temps de lecture: 3 minutes

Joseph-François-Perrault vibre au rythme du football

Une ambiance du tonnerre régnait à l’école Joseph-François-Perrault, au lendemain du Super Bowl, alors que l’institution d’enseignement secondaire de la Haute-Ville était l’hôte d’une journée des plus footballesques.

Désireux de faire découvrir aux plus jeunes son programme de football, l’établissement du quartier Montcalm accueillait quelque 86 élèves de 6e année des écoles environnantes, invités à venir vibrer, le temps d’une journée, au rythme des Spartiates.

En plus de s’initier aux rudiments du football par l’entremise de divers exercices pratiques, les participants ont eu droit à une visite guidée des installations, des vestiaires aux salles d’entraînement, en passant par les locaux de vidéo.
«C’est toute une réussite, de se réjouir le nouveau coordonnateur du programme de football, Michel Bacon. Nous souhaitions une soixantaine d’inscriptions et nous en avons eu plus de 85. Espérons maintenant que l’opération charme fera son œuvre et que cette journée favorisera la mise sur pied, dès l’an prochain, d’une équipe benjamine qui viendrait se greffer à celles cadette et juvénile.»

De la belle visite

Il n’y a pas à dire, les organisateurs de ce rendez-vous avaient fait les choses en grand. Outre le programme chargé qui attendait les jeunes, ces derniers ont eu droit à de la belle visite, soit des joueurs du Rouge et Or de l’Université Laval. Accueillis en véritable héros, Simon Langlois, Alex Surprenant, Julian Feoli, Marc-Antoine Fortin, Jean-Michel Fortin et Marc-Antoine Beaudoin ont livré de courts témoignages qui ont su capter l’attention des nombreuses oreilles présentes dans la salle des Nations.

«Le football m’a littéralement gardé à l’école, a lancé Marc-Antoine Fortin. Grâce au sport, j’ai développé de nouveaux intérêts et aujourd’hui, je suis inscrit à l’université et je porte fièrement le chandail des champions de la coupe Vanier.»

Après s’être adonnés aux traditionnelles photos, les idoles ont pris soin de rencontrer et d’échanger quelques mots avec les élèves, question de partager avec eux leur passion commune.

Une Caisse généreuse

En guise de cerise sur le sundae, les dirigeants des Spartiates ont eu l’agréable surprise d’accueillir de généreux donateurs. Arborant son plus beau sourire, l’adjointe administrative de la Caisse populaire de Notre-Dame-du-Chemin, Francine Fournier, a dévoilé un chèque au montant de 12 000 $, somme qui permettra aux dirigeants d’investir davantage dans le programme.

«L’école Joseph-François-Perrault est un lieu d’apprentissage comme il en existe peu. À la caisse, nous sommes fiers de participer au succès de ces jeunes qui représentent la relève de demain», a indiqué Mme Fournier.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *