Défi sportif
21:17 29 avril 2014 | mise à jour le: 29 avril 2014 à 21:17 temps de lecture: 3 minutes

Repos mérité pour Karolann Vandal après un défi relevé

SPORT ¬ Karolann Vandal avait sa journée dans le corps lorsqu’une journaliste de L’Actuel l’a rencontré. Fatiguée, mais satisfaite de sa performance sportive, l’élève de La Camaradière songeait maintenant au moment où elle pourrait reposer sa tête sur l’oreiller. Le réveil a été tôt, la jeune fille a quitté la Vieille-Capitale en direction de Montréal pour enchaîner avec deux épreuves consécutives au Défi sportif Altergo à Montréal.

Malgré tout, les efforts ont valu le coup. Elle est fière de mentionner qu’elle a battu son record personnel à la course 50 mètres en fauteuil roulant. Elle a mis aussi la main sur la médaille d’argent au lancer du poids. «Je veux avoir de meilleurs résultats d’année en année», raconte la résidente de la Haute-Saint-Charles.

Âgée de 13 ans depuis peu, l’athlète est atteinte d’ataxie cérébelleuse lié au  cervelet. Depuis le diagnostic émis à 18 mois, des séances de réadaptation et des suivis neurologiques ont eu lieu afin d’aider la jeune fille. Des difficultés de coordination, de la motricité fine et du langage, en plus d’un équilibre précaire, freinent son développement. Les soins reçus et les exercices permettent toutefois une légère progression à long terme. «Ça va rester stable», confirme sa mère, Nancy Perron.

En 2013, Karolann Vandal est retourné à la maison avec deux médailles, soit l’or au lancer du poids et l’argent à la course 50 mètres en fauteuil. Elle a exhibé ses deux trophées avec une fierté justifiée. L’entraînement a duré plusieurs mois et elle n’a pas ménagé les efforts en vue d’être prête pour le grand jour.

Fonceuse et persévérante, Karolann Vandal vise toujours de plus hauts sommets. «Les médecins m’ont toujours dit que si elle n’avait pas son caractère fort, elle ne serait pas rendue là», mentionne Mme Perron.

L’expérience a été répétée cette année. Depuis novembre, elle s’est exercée avec son entraîneure de l’école La Camaradière, Vanessa Drolet. Les épreuves maintenant terminées, le groupe peut plier bagage et retourner à la maison. Peu importe le résultat, le défi a été relevé haut la main. Karolann Vandal a mérité deux journées de repos pour recharger ses batteries.

Le Défi sportif en bref

31e Défi sportif Altergo

7 jours de compétitions

plus de 5200 athlètes handicapés d’élite ou de la relève

 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *