Défi sportif
18:24 25 juin 2013 | mise à jour le: 25 juin 2013 à 18:24 temps de lecture: 4 minutes

Grand défi Pierre Lavoie au secondaire:les élèves de Neufchâtel se dépassent

Lors du Grand défi Pierre Lavoie au secondaire, 15 juin dernier, plusieurs centaines d’élèves des 75 écoles secondaires participantes ont couru plus de 24 heures à relai, sans arrêt. Six élèves de l’école secondaire Neufchâtel racontent leur expérience.

Belma Nuranjkovic, Pierre-Alexandre Tremblay, Myriam Blanchet, Pierre-Luc Tremblay, Philippe Simard et Coralee Tremblay font partie des 30 élèves de l’école secondaire de Neufchâtel qui ont participé au Grand défi Pierre Lavoie au secondaire. Depuis le début du mois de mai, les jeunes coureurs se sont entrainés intensément en vue de ce grand défi. Plus de 68 programmes d’entrainement leur ont été proposés. Ils ont également fait du spinning, du circuit training, du jogging et du cardio-boxe.

Un marathon de 27 heures

Les 30 jeunes de l’école secondaire Neufchâtel sont partis de Saint-Nicolas afin de rendre à Chambly. À chaque kilomètre de la course, deux élèves courraient avant de remonter dans l’autobus qui les attendait pour passer le témoin à leurs deux coéquipiers suivants. Ils ont donc couru sans arrêt pendant 27 heures. Chaque participant a fait entre 18 et 20 kilomètres chacun, et ce, même au milieu de la nuit.

«Au début, on avait beaucoup d’adrénaline, ça va bien, ça va vite. Lorsque le soleil se couche, ça devient plus compliqué», se rappelle Pierre-Alexandre. Les coureurs ont dû passer la nuit dans les bancs inconfortables de leur autobus. «Quand le soleil a commencé à se lever, on avait de moins en moins de motivation, mais vers la fin de la course, l’énergie est revenue, on n’avait plus mal nulle part», ajoute l’élève de quatrième secondaire.

Lors de la course, les élèves de l’école secondaire Neufchâtel se sont encouragés afin de se motiver, même dans les moments les plus durs. «Je pense qu’avec les encouragements de tout le monde, on ne s’est jamais découragés. Ça applaudissait à chaque fois qu’on entrait dans l’autobus, même s’il y avait moins d’énergie à certains moments», explique Coralee, élève de cinquième secondaire.

Des accompagnateurs fiers

Les membres du personnel qui ont accompagné les élèves lors du marathon sont très fiers du travail qu’ont accompli les coureurs. «Ces jeunes ont fait des efforts surhumains. Il y en avait une dizaine qui avait mal partout, mais ils ont surmonté leurs limites», explique Louis-Philippe Lamontagne, professeur à l’école secondaire Neufchâtel et accompagnateur lors du défi.

«Les élèves se sont investis physiquement, mais on voit qu’il y a des effets à côté. Ils ont maintenant une meilleure concentration, une meilleure hygiène de vie et une meilleure santé», explique Annie Lachance, directrice adjointe de l’école secondaire Neufchâtel.

La piqure de la course

Plein de beaux défis attendent les coureurs de l’école secondaire Neufchâtel. «On a fait ça pour les inciter à bouger, à se dépasser. Non seulement pour faire du sport, mais pour qu’ils acquièrent une confiance en eux. Quand ils vont avoir à surmonter des défis, cette expérience va les aider», explique Richard St-Onge, éducateur physique et accompagnateur.

Myriam, élève de troisième secondaire, est fière d’avoir accompli le défi. «Avant le défi, je courrais toutes les fins de semaine et je continue encore. C’est sûr que je vais continuer», mentionne celle qui a encouragé son père à s’inscrire au demi-marathon international Oasis de Lévis. Plusieurs des jeunes coureurs se sont inscrits à d’autres marathons, comme Philippe. «Ce matin, je suis allé courir. Je ne veux pas abandonner», commente-t-il. L’école secondaire Neufchâtel est déjà inscrite à la prochaine édition du Grand défi Pierre Lavoie au secondaire. Mme Lachance est bien contente, même si elle avoue que la sélection sera sûrement encore plus difficile.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *