Défi sportif
12:30 18 septembre 2016 | mise à jour le: 18 septembre 2016 à 12:30 Temps de lecture: 4 minutes

Des Roses d’ici défient la nature de la Mauricie

Défi sportif. Les participantes de l’équipe féminine Les Roses sont nombreuses et proviennent de toutes les régions du Québec. Toutefois, elles se rejoignent sur deux motivations principales qui les amènent à prendre part aux Défis du Parc, en Mauricie, soit la détermination et le dépassement de soi.

Plus que jamais, pour souligner son 5e anniversaire, l’équipe Les Roses désire célébrer le courage des femmes qui se lancent dans cette aventure exigeante. C’est dans cette optique que l’organisme a choisi de mettre sous les feux de la rampe ces participantes de toute provenance, qui illustrent l’essence de ce grand mouvement de mise en forme panquébécois.

«Ce sont 275 femmes qui ont décidé d’embarquer et de répondre à l’appel pour se dépasser et s’accorder du temps pour elle-même. Et, le défi est de taille, car elles doivent choisir entre la Cyclosportive Vélo Mag de 105km, assortie d’une course de 5km à pied, ou de courir un parcours de 30km dans les sentiers du parc national de la Mauricie», explique Marie-Josée Gervais, directrice générale des Défis du Parc et cofondatrice de l’équipe féminine Les Roses.

Après une dizaine de séances estivales d’entraînement sur le site des compétitions, les filles vêtues de rose abordent les derniers préparatifs avant la fin de semaine ultime du 23 au 25 septembre prochains. Parmi les 22 participantes de la région de la Capitale, Nadine Blackburn, 48 ans de Saint-Augustin, et Justine Mongrain-Drolet, 21 ans de Québec, se disent prêtes à livrer la marchandise et à se surpasser.

Objectifs et motifs

Malgré un travail dans le domaine des communications impliquant de nombreux déplacements et un horaire très chargé, Nadine Blackburn a décidé de penser à elle de se remettre en forme. Celle qui avait du mal à courir plus d’une minute à l’école s’apprête à compléter le duathlon vélo (30km) et course (5km). Sa motivation provient de son désir de profiter pleinement de la… retraite et de ses petits-enfants.

«Pas tout de suite, précise-t-elle, c’est un plan de vie à long terme. Je me trouvais un peu trop sédentaire et j’ai voulu me remettre en forme pour profiter des bonnes années qui restent à venir. Je tire avantage du grand esprit de camaraderie qui existe dans le sous-groupe régional des Roses de Québec pour m’énergiser», confie celle qui estime primordial d’établir cadre stimulant afin de ne pas abandonner en route.

Nadine avoue n’avoir jamais pensé joindre un groupe comme Les Roses. D’ailleurs, elle s’est inscrite à la dernière minute, sous les encouragements de son conjoint. Elle reconnait que les motivations peuvent être variées. Si certaines visent une grande performance ou la perte de poids, dans son cas elle souhaite mûrir en santé pour ne pas finir comme «une petite vieille inactive».

Plus jeune, Justine Mongrain-Drolet ne pensait pas non plus prendre part un jour aux Défis du Parc. Elle a débuté comme bénévole à l’âge de 16 ans, puis s’est laissée gagner par l’esprit de solidarité qui caractérise l’équipe Les Roses. Cinq ans plus tard, la voilà qui prend part officiellement à l’aventure. «J’ai décidé de m’inscrire au duathlon, parce que j’avais le goût de sortir de ma zone de confort. J’avais également le désir d’améliorer mes habiletés techniques à vélo, pour me sentir plus à l’aise. Il y a aussi le plaisir de rouler à vélo de façon bien encadré», justifie-t-elle.

Étudiante en soins infirmiers à l’Université Laval, Justine espère convaincre son entourage et ses futurs patients d’adopter un mode de vie sain en prêchant par l’exemple. Elle conçoit avoir encore des éléments peaufiner dans sa préparation sportive, notamment la confiance en soi et l’écoute de son corps afin d’optimiser la répartition de l’effort.

Entraide de groupe

«En se joignant à l’Équipe des Roses, les participantes ont découvert la force de l’entraide et de la camaraderie, mais surtout, qu’elles étaient à la hauteur du défi. C’est merveilleux de voir ces femmes progresser dans leur sport et acquérir, en plus de la santé, une belle confiance en elles. Et, cela se reflète dans toutes les sphères de leur vie», conclut la docteure Chantal Guimont, cofondatrice de l’Équipe féminine Les Roses.

Les Roses en détail

Objectif d’aider les femmes à intégrer l’activité physique dans leur vie

Rayonnement passé de 35 à 275 participantes en 5 ans

Programme de mise en forme de 9 mois avec 1 rencontre mensuelle

Pour plus d’information : www.lesroses.ca

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *