Baseball
01:00 7 novembre 2018

Un lanceur d’ici rayonne jusqu’aux États-Unis

PORTRAIT. Si Boischatel lui a décerné le titre d’athlète de la relève lors du Gala reconnaissance 2018, la municipalité n’est pas la seule à avoir remarqué le talent de Christopher Pouliot, lui qui a fait tourner les têtes en tant que lanceur au prestigieux tournoi de l’Académie des Blue Jays de Toronto, en septembre dernier.  

Entre ses saisons de baseball, Christopher Pouliot s’entraîne à raison de 17 heures par semaine.

(Photo gracieuseté – Daniel Lusignan)

Âgé de seulement 17 ans, l’athlète compte déjà 11 saisons de baseball à son actif. Ses entraîneurs observaient chez lui un fort potentiel en tant que lanceur alors qu’il n’avait que huit ans. Il faut dire qu’un gaucher sur le monticule est une perle rare pour une équipe.

Il a par la suite poursuivi son ascension en fréquentant l’école secondaire Cardinal-Roy. D’ailleurs, Jean-Philippe Roy, responsable du programme sports-études baseball, estime que Christopher a toujours aussi bien performé sur les bancs d’école que sur le terrain.

Une carrière qui prend son envol

De fil en aiguille, il est déménagé à Montréal afin de poursuivre sa carrière dans les moins de 18 ans de l’Académie de baseball du Canada (ABC). «J’ai choisi d’aller à Montréal parce que les coachs se spécialisent dans le développement des joueurs», justifie l’étudiant au programme préuniversitaire de sciences naturelles au Collège Ahuntsic. Il a même passé d’un statut de lanceur releveur à un lanceur polyvalent, tout aussi compétent comme partant.

Après trois saisons, il vient  de compléter sa dernière année dans cette équipe de la Ligue junior élite du Québec, puisqu’il atteindra l’âge de la majorité en décembre. Cette catégorie constitue le plus haut niveau de baseball amateur de la province pour les moins de 22 ans.

Pour Jérémy Laperle, entraîneur des lanceurs à l’ABC, Pouliot se distingue particulièrement par sa facilité marquée à demeurer calme malgré les erreurs. «Il était un lanceur clé pour notre équipe, parce qu’il est constamment en contrôle de ses émotions. Même quand ça n’allait pas à son goût, il tâchait d’être meilleur dès sa prochaine sortie», amène-t-il.

Christopher se dit très satisfait de ses performances pour cette saison, qui s’avère être sa meilleure à vie. Il se souvient justement avoir lancé la prise la plus rapide de sa carrière, heurtant le gant du receveur à pas moins de 87 miles à l’heure. C’est d’ailleurs cette performance qui lui aura permis de mener son équipe à la victoire dans un tournoi à Boston, en n’accordant aucun point et aucun coup sûr pendant la demi-finale, un exploit assez rare.  

Un hiver mouvementé

Christopher prévoit revenir dans la région dès l’été prochain, afin d’évoluer dans l’équipe des Diamants de Québec. En attendant, il ne doit pas négliger son entraînement pour demeurer en forme pendant la saison morte. Il a effectivement modelé son horaire de sorte à consacrer tous ses après-midi à son programme qui, jusqu’aux Fêtes, sera axé entièrement sur la musculation. «C’est un joueur qui a beaucoup de potentiel de développement et c’est certain qu’on le verra dans la NCAA un jour», avance M. Roy.

«Pour l’instant, je vise principalement les universités américaines», se contente d’aspirer le lanceur de 6 pieds, qui a notamment été approché par Minot State University à la suite du tournoi de l’Académie des Blue Jays de Toronto. Ce dernier offrait la chance aux 20 meilleurs espoirs de chaque province de s’affronter entre eux et de faire leurs preuves auprès de dépisteurs américains.

C’est d’ailleurs cette volonté que la municipalité de Boischatel a voulu saluer en lui remettant le prix d’athlète de la relève, accompagné d’une bourse de 1000$ pour l’appuyer dans la réalisation de ses objectifs sportifs. Rien ne semble en effet être à l’épreuve du jeune prodige qui entend mettre tous les efforts nécessaires pour gravir les nombreux échelons qu’il lui reste à franchir avant de se tailler une place parmi les plus grands joueurs de baseball au monde.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *