Baseball
21:40 12 juin 2016

Les Capitales remportent la Série cubaine

BASEBALL. Lors des troisième et quatrième manches, la défensive des Cubains a cumulé les erreurs l’une après l’autre. Les Capitales de Québec en ont profité pour inscrire sept points, en route vers un gain de 7 à 1 devant une foule de 2834 spectateurs.

Le gérant cubain Roger Machado fulminait et a changé de lanceurs à quatre reprises. Après Ulfrido Garcia, Dachel Duquesne, Yayfredo Dominguez et Yoanny Yera, c’est Miguel Lahera qui a terminé la manche finale sur la butte.

Il a également envoyé son voltigeur Lazaro Ramirez aux douches au bon milieu d’une manche après des erreurs répétées, chose qu’on voit très rarement dans le monde du baseball.

«Nous avons très mal joué en défensive. Des erreurs ont coûté des points, et au bâton, personne n’a frappé quoi que ce soit», a-t-il pesté, précisant que tous ses mouvements de personnel servaient à préparer ses joueurs pour les prochaines rencontres face aux formations de la Ligue Can-Am.

À ce sujet, il avoue que ses hommes ont peut-être reçu la meilleure leçon d’humilité possible avant d’affronter les autres équipes du baseball indépendant : «Notre seule bonne partie a été celle de samedi, notre seule victoire. Ce n’est pas représentatif de notre jeu habituel. Nous étions pourtant bien préparés», a poursuivi Machado.

Laplante et Scalabrini satisfaits

Rencontré aux abords du terrain, le président des Capitales, Michel Laplante, était content de l’accueil des gens de Québec qui ont fait de cette série une célébration culturelle. Cela allait au-delà du baseball.

Quant aux assistances, les inquiétudes du début de la semaine ont été chassées, notamment avec les salles combles enregistrées.

Si quelqu’un avait dit au gérant Patrick Scalabrini que ses ouailles allaient sortir vainqueurs de trois des quatre duels, qu’aurait-il répondu?

«J’aurais dit que nous aimerions en voler une de bonne heure pour enlever la pression! Le double [remporté vendredi] a changé les attentes. Je suis très fier des boys. Je vais ajouter des étoiles dans le casier de plusieurs.»

Au niveau de la crédibilité de l’organisation pour laquelle il saigne depuis plusieurs années, Scalabrini avoue que «c’est malade», et que les mauvaises langues qui critiquent le niveau de jeu de la Ligue Can-Am pourront se taire.

«Il faut être conscient que les Cubains étaient au tout début de leur préparation et qu’il faisait froid. Je suis convaincu qu’ils vont mieux jouer prochainement.»

Après 24 rencontres en 25 jours, les Capitales bénéficieront d’une rare journée de congé lundi. Ils reprendront le collier le lendemain à Ottawa.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires