Baseball
20:04 1 octobre 2013 | mise à jour le: 1 octobre 2013 à 20:04 Temps de lecture: 4 minutes

Castors CDE de Charlesbourg: le sacre des champions

«C’est tout à fait réaliste de penser que l’on peut figurer parmi les trois équipes au sommet du classement», prédisait Dave Dufour à l’ouverture de la saison des Castors CDE de Charlesbourg. Près de cinq mois plus tard, les joueurs n’auront pas fait mentir l’optimisme de l’entraîneur-chef en ayant le dernier mot du championnat de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ) contre les Aigles de Trois-Rivières.

C’est par une victoire sans compromis de 15 à 4 que les Castors CDE ont mis un terme à la saison de baseball le 25 septembre dernier au stade Fernand-Bédard à Trois-Rivières. Il aura fallu six rencontres à la formation de Charlesbourg pour venir à bout de leurs adversaires qui, lors de la partie décisive, ont dû faire face à une attaque convaincante qui a marqué des coups sûrs opportuns, analyse Dave Dufour.

Sans compter que ses protégés avaient en tête le revers qu’ils avaient essuyé la veille à domicile au parc Henri-Casault, alors qu’ils vendaient la peau de l’ours avant de l’avoir tuée: «Ils pensaient plus aux célébrations d’après-match ce soir-là», admet-il. Une meilleure concentration aura donc aussi fait la différence pour mettre la main sur la coupe de la LBJEQ, un titre qu’ils n’avaient pas décroché depuis 13 ans.

Premiers en saison régulière

«Je ne m’attendais pas à ce qu’on remporte tous les grands honneurs, même si je savais qu’on avait une équipe compétitive», avoue néanmoins celui qui en était à sa première saison à la barre de la formation. Lorsqu’il disait, en mai, vouloir tourner définitivement la page sur la difficile performance de l’année précédente, qui s’était soldée par un dixième rang, il n’en espérait certes pas autant.

D’ailleurs, ce n’était pas gagné d’avance: «En début de saison, on en gagnait une, on en perdait une, on en gagnait une…» Selon l’entraîneur, ces rendements inconstants ont connu un tournant à Rivière-du-Loup lorsque Samuel Domingue a assumé son rôle de leader en fouettant les troupes. Après quoi ils ont accumulé 18 victoires en 20 parties, dominant au final la saison régulière avec une fiche de 34 gains et 17 revers.

Au passage, Dave Dufour lève son chapeau au «personnel de lanceurs incroyables». Parmi eux, Alex Clavet, Philippe-Antoine Gagnon et Charles Roberge ont cumulé à eux seuls 23 victoires. Si Marc-André Blouin a subi pour sa part une fracture du poignet qui l’a tenu éloigné à partir du 8 juillet, il est revenu en force lors des séries éliminatoires. Non seulement a-t-il remporté l’ultime affrontement en ne concédant que quatre points et sept coups sûrs en sept manches, mais il a également été nommé joueur des séries 2013. Une distinction qui couronne bien la carrière du jeune homme qui, avec Pierre-Antoine Gagnon, Samuel Domingue, Guillaume Aubin et David Langlois, termine son stage junior.

Répéter l’exploit?

Ces départs feront d’ailleurs partie des défis avec lesquels composer l’année prochaine. Dave Dufour, qui confirme déjà son retour à la tête de la formation, connaît certains d’entre eux depuis leur première année du secondaire. «Il faudra trouver une façon de remplacer ces joueurs-là qui avaient des aptitudes incroyables qui se reflétaient sur les autres», anticipe-t-il.

Car c’est à en partie à ce prix que l’équipe de Charlesbourg pourra de nouveau briguer le titre de championne de la LBJEQ, elle qui a connu six sacres consécutifs entre 1995 et 2000. «On ne pense pas en gagner six de suite, mais on espère bâtir quelque chose de solide avec cette victoire, qui nous aide à partir sur de bonnes bases», souhaite celui dont, on l’a vu, les pronostics se réalisent.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *