Baseball
14:08 14 mai 2016 | mise à jour le: 14 mai 2016 à 14:08 Temps de lecture: 3 minutes

Été chargé pour le lanceur Alexandre Simard

BASEBALL. Alex Simard, 17 ans, poursuit sa lancée d’athlète d’excellence en baseball et jouera cet été plusieurs tournois aux États-Unis et au Québec afin de se faire repérer. Baseball Québec vient d’ailleurs de rédiger une lettre pour trouver des commanditaires à cet effet.

Simard fait partie de l’équipe Académie Baseball Canada dans la catégorie des 18 ans et moins. Pendant la moitié de l’été, il jouera contre le junior élite (18 à 22 ans) et l’autre moitié sera composée de matchs aux États-Unis. Actuellement étudiant en sport-études à l’école Cardinal-Roy, il termine son secondaire. En plus de ses études, (il s’en va en Sciences de la nature au Cégep Limoilou l’année prochaine), il travaille quelques soirs par semaine dans une quincaillerie et passe ses fins de semaine hors de la région pour ses entraînements. L’adolescent n’a pas le temps de s’ennuyer. Alex Simard vise le baseball professionnel. «Mon objectif à long terme, c’est d’être recruté par les collèges américains, mais je dois avoir complété une année de cégep», confie l’athlète. Cependant, Alex est lucide sur sa possibilité d’atteindre le baseball majeur. «Je sais que c’est extrêmement difficile. Ce n’est pas comme hockey, il y a plein d’étapes avant d’y arriver», fait-il savoir. Il va tout mettre en œuvre pour y arriver et s’il réussit, il sera satisfait.

Parmi les dates à retenir, il participera cet été à un important tournoi, du 15 au 20 juin en Indiana, ainsi que d’autres en Floride, New York et Philadelphie. Il fera aussi partie des championnats Canadiens en août à Sherbrooke et il participera à un gros camp l’hiver prochain en Arizona. Il est conscient de ses forces et faiblesses au niveau de son jeu: «Je ne suis pas la personne qui lance le plus fort, mais j’ai beaucoup de précision et je suis capable d’aller me démarquer des autres qui lancent pourtant plus fort que moi», déclare le jeune homme. Alex Simard fait partie du programme d’excellence de Baseball Québec, qui vient d’ailleurs d’émettre une lettre pour demander du soutien financier pour l’athlète prometteur.

Une passion familiale

L’adolescent a commencé à jouer vers 7 ans avec son père, un passionné de baseball. Le jeune résident de Beauport s’est fait coaché par son père les premières années. «Mais il déjà meilleur que moi à son âge, donc… Je suis très fier! Chez moi le baseball a toujours été très présent, on allait voir les Expos à Montréal.[…] On le traînait en pousse-pousse sur les terrains quand il était petit et que je jouais. Mais on n’a jamais imposé ce sport à Alex, il a essayé beaucoup d’autres sports», raconte son père, Jean-François Simard. Guylaine Dion et Jean-François Simard essaieront d’aller aux tournois qui auront lieu dans la province et peut-être un ou deux aux États-Unis, selon leurs congés.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *