Baseball
16:50 28 octobre 2008 | mise à jour le: 28 octobre 2008 à 16:50 temps de lecture: 3 minutes

Alain Perreault reçoit le Prix Normand-Brunet

L’Association de baseball de Beauport a profité de sa traditionnelle fête des entraîneurs pour honorer un autre de ses valeureux bâtisseurs, Alain Perreault, à titre de récipiendaire du Prix Normand-Brunet.

Répondant à l’invitation de la présidente de l’association, Louise Mathieu, tous les bénévoles qui ont contribué au bon fonctionnement de la saison 2008 s’étaient réunis au Centre municipal Mgr Laval pour clôturer l’année de belle façon.

Des hommages particuliers ont alors été rendus à M. Perreault qui a œuvré dans l’organisation du baseball à Beauport pendant plus de huit saisons, de 1999 à 2007. Au cours de cette période, il agit comme entraîneur d’une équipe pee wee B de niveau participation, directeur de la catégorie pee wee à l’association et responsable du tournoi Festi-Balle. En 2002, il organise le premier match des étoiles de la ligue et en 2004 il reçoit de Baseball Québec le trophée méritas Georges-Maranda à titre de bénévole de l’année. Il passera en tout huit ans à l’association et son départ a créé un grand vide, car il n’a pas encore été remplacé.

Un triple jeu mémorable !

Fier de cet honneur, Alain Perreault a tenu à souligner qu’il avait toujours essayé de donner son 110 % comme bénévole et qu’il s’était donné à fond dans toutes les différentes activités d’une saison de baseball. «Mon but ultime était de faire amuser les jeunes dans un encadrement bien organisé afin qu’ils aient vraiment du plaisir à pratiquer leur sport favori. Je me souviendrai toujours d’un triple jeu au niveau atome b lors d’un match des étoiles. Ce moment particulier a été magique et je ne suis pas près d’oublier tous les jeunes qui ont œuvré au niveau B en très grand nombre à chaque année. Je désire remercier mon complice de toujours, Gaston Gagnon, qui m’a beaucoup secondé, tous les entraîneurs qui ont accepté, parfois contre leur volonté, de coacher une équipe de niveau B, ainsi que tous les parents qui m’ont toujours encouragé et dont certains ont été d’une fidélité incroyable à chaque saison», a confié le récipiendaire.
Onzième lauréat de ce trophée, Alain Perreault succède à Gilles Brind’Amour (1997), Guy Michaud (1998), André Jacques (1999), Pierre Pinard (2001), Jean Moffet (2002) Jacqueline Fournier (2003), Jeannot Lefebvre (2004), Réjean Fournier (2005), Jean-Marc Ménard (2006) et Yves Brassard (2007) qui ont reçu pareil honneur depuis la création de ce prix de reconnaissance.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *