Sports
13:45 27 février 2014 | mise à jour le: 27 février 2014 à 13:45 temps de lecture: 3 minutes

Le tennis de table: un sport pour tous les âges

Tous les mardis en matinée, une vingtaine de membres du club Chops se réunissent au sous-sol de l’église St-Thomas d’Aquin à Sainte-Foy. Ce groupe rassemble pour la plupart des pongistes de 50 ans et plus. Ils ont joué au tennis de table dans leur jeunesse et ils renouent avec cette discipline.

C’est le cas de Paul Major. Le résident de Duberger est entré dans le club de Québec il y a près de cinq ans. «Je ne savais pas qu’il y avait un club. C’est par hasard qu’une personne m’a informé», explique M. Major. Ce dernier a goûté aux joies du ping-pong à l’âge de neuf ans. Au secondaire, le jeu s’est poursuivi sur l’heure du dîner tout comme au cégep. Puis, arrêt complet jusqu’à la retraite.

«Après 50 ans, il faut que tu bouges sinon ça bloque», lance en riant Paul Major. Il apprécie le groupe des aînés du mardi. Il s’agit d’un entraînement dirigé comprenant un réchauffement et de la formation. L’activité amène les participants à affronter différents partenaires de jeu. «Si tu veux apprendre et t’améliorer, c’est possible de le faire, explique-t-il. Moi, je viens vraiment ici pour m’amuser.»

Le groupe des 50 ans et plus prend de l’ampleur d’années en années. Rassemblant 70 membres, dont 14 jeunes joueurs, le club Chops a notamment pour mission de former la relève. Des démonstrations dans les écoles sont effectuées afin de faire découvrir le sport. Un jeune joueur de Chops, Antoine Bernadet, s’est illustré cette année en atteignant le sommet du Classement canadien chez les Juniors. «Ça va sûrement aider à faire connaître le sport», soutient Pierre-Yves Tremblay, l’un des administrateurs du club. Le pongiste de Québec n’est pas le seul à s’être illustré à l’échelle du pays, quatre autres athlètes de la région l’ont fait par le passé dont l’entraîneur actuel de Chops, Côme-Vincent Bernier.

Jusqu’à tout récemment, le club de Québec était le seul en province à ne pas être subventionné. Depuis moins de deux ans, il est un membre collaborateur à la Ville de Québec et obtient un financement. Ce coup de pouce financier permettra de mieux faire connaître la discipline et rendre le sport de plus en plus accessible.

Les pongistes du club se démarquent

-Antoine Bernadet (2014)

-Maude Rodrigue (2003)

-Érick Racine (1991)

-Côme-Vincent Bernier (1989) -Jean Bourget(1985),

Pour en savoir plus sur le club Chops: http://www.clubchops.ca/accueil.html

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *