Sports
11:37 5 janvier 2015 | mise à jour le: 5 janvier 2015 à 11:37 temps de lecture: 4 minutes

Jean Bédard s’élancera sur la piste

BIATHLON. Jean Bédard, le résident de Valcartier et père de l’athlète bélairois Marc-André Bédard, tentera sa chance. Il commence sa carrière sportive internationale cet hiver, dit-il avec humour. Il s’est inscrit aux Jeux mondiaux d’hiver des maîtres Québec 2015 en biathlon. Le membre du Club Courcelette pratique cette discipline depuis peu. Depuis un an, l’homme de 59 ans est entraîné par Guy Labranche deux fois par semaine.

Vers l’âge de 45 ans, il a recommencé à faire des compétitions régionales en vélo de montagne et surtout en course pied. Puis, son garçon Marc-André l’a initié au biathlon à l’hiver 2012. «Ça va être le gros calibre des anciens de Coupe du monde et il y aura des Russes. Ils ne se déplacent pas pour rien, mais on va essayer de leur donner du fil à retordre», commente M. Bédard, bien conscient du degré de compétitions qui l’attend.

Du même coup, un événement sportif mondial, tenu à Valcartier, ne se produit pas chaque année. Jean Bédard compte donc tout donner pour livrer la meilleure performance. «C’est une opportunité extraordinaire, des jeux internationaux dans notre cour», fait-il valoir.

Son entraînement a débuté sur la neige en décembre dernier. «Marc-André me donne beaucoup de trucs sur les techniques de tir et en ski», raconte Jean Bédard ajoutant à la blague qu’il a accès à un entraîneur d’expérience dans la famille. L’idée de commencer le biathlon n’est pas récente. Son fils l’incitait depuis belle Lurette à embarquer dans l’aventure. Une fois une carabine trouvée, aucun obstacle ne lui frayait le chemin. «J’ai eu la piqûre», confirme Jean Bédard.

Depuis ce temps, à chaque départ sur la ligne, l’athlète se donne comme objectif de gagner, peu importe l’âge des compétiteurs à ses côtés. «Au début, je me disais si je peux arriver avant la noirceur», raconte-t-il à la blague. Il fait valoir qu’il y a très peu de biathloniens maîtres au Québec. Lui-même s’entraîne avec des groupes d’âge plus jeunes au club Courcelette. D’ailleurs, il travaille fort en coulisse afin de convaincre d’autres adultes de se lancer dans la compétition.

Fondeur à l’âge de 15 ans, il a pris part à des courses régionales. Par la suite, il a suivi ses garçons en s’impliquant bénévolement que ce soit en vélo de montagne, en ski de fond, en karaté ou en biathlon. «J’ai toujours été passionné de compétitions et le sport a toujours été dans la famille», explique-t-il.

Un titre à sa première compétition nationale

Lors des Championnats canadiens 2014, Jean Bédard a réussi de belles performances dans la catégorie 35 ans et plus. Il est monté à trois reprises sur le podium sur un total de trois épreuves. Il détient d’ailleurs le titre canadien en poursuite.

Aux Jeux des maîtres, trois épreuves sont au programme, soit l’individuel (10 km), le sprint (6 km) et la course à relais. Questionné sur la course où il excelle davantage, M. Bédard désigne l’individuel. «C’est une course pour les tireurs. Si je tire bien, ça pourrait être ma chance», souhaite-t-il. Comme le biathlon est un sport stratégique et soumis aux conditions météorologiques, il est bien difficile de prévoir le déroulement des courses. «Chaque course à une histoire disait Marc-André. […] Ne sachant pas trop à quoi m’attendre, je rêve à un podium dans ma catégorie 55-59 ans. On ne sait jamais! Sinon, ce sera de toute façon un événement unique et grandiose à la fois», conclut Jean Bédard.

Résultats aux Championnats canadiens au Nouveau-Brunswick

Poursuite 1er

Individuel 2e

Sprint 3e

 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *