Sports
00:09 2 avril 2014 | mise à jour le: 2 avril 2014 à 00:09 temps de lecture: 2 minutes

Une onzième place satisfaisante pour l’homme fort Jean-François Caron

COMPÉTITION – Jean-François Caron, 31 ans, s’est hissé à la 11e place au World’s Strongest Man, à Los Angeles, où les 30 hommes les plus forts de la planète ont rivalisé de prouesses herculéennes.

«Je suis un peu déçu, j’aurais pu faire mieux», avoue celui qui, à sa dernière participation en 2012, terminait au huitième rang. Mais voilà, quelques erreurs lui auront coûté de précieuses secondes, notamment à la première épreuve de la finale, celle de chargement de pneus de 100 kg («Loading race»), où une chute dans le sable l’a relégué d’emblée au neuvième rang sur 12 finalistes. La dernière épreuve s’est soldée par un même classement, alors que l’homme fort de Loretteville a échappé l’une des pierres d’Atlas qu’il devait déposer sur des plateformes.

Il reste que, dans une compétition où le calibre monte très vite d’année en année, Jean-François Caron se félicite d’avoir atteint la finale au terme de qualifications où il a terminé deuxième de son groupe. «C’était l’objectif numéro un», confirme celui qui a tout de même connu de bonnes performances. Fléchissant les jambes à sept reprises sous une barre de 725 lb («Squat»), il a inscrit le sixième meilleur pointage à cette étape. Sa septième position à l’épreuve du soulevé de dumbells et de barres d’Apollon («Circus medley») constitue en outre une belle surprise pour lui: «J’ai travaillé très fort mes épaules [à l’entraînement], et ça a porté fruit», rapporte-t-il. Au passage, il vante la performance du gagnant de l’édition 2014, le Lituanien Zydrunas Savickas qui, de sept ans son aîné, est «l’homme le plus fort de tous les temps», assure Caron.

À l’agenda

On devrait revoir l’athlète de force à la prochaine édition du World’s Strongest Man. En attendant, il tiendra le 27 avril prochain une compétition de dynamophilie à son gymnase de Charlesbourg, où les 30 hommes les plus forts du Québec et de l’Ontario se donnent rendez-vous. Après quoi, en mai, le Lorettevillois s’envolera pour les Championnats du monde en Chine. Il s’agira d’une troisième participation en carrière, enchaînant une quatrième place en 2012 et une troisième en 2013. Si la tendance se maintient, Jean-François Caron grimpera sur la deuxième marche du podium.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *