Sports
19:14 28 avril 2014 | mise à jour le: 28 avril 2014 à 19:14 temps de lecture: 4 minutes

Le water-polo, un sport à découvrir

WATER-POLO – Seul club de water-polo dans la grande région de Québec, Les Hydres de Québec ne cessent leur développement. Après Sainte-Foy, le club offre des heures d’entraînement à Val-Bélair et à Québec et espère proposer ses activités à Charlesbourg et Beauport. En attendant, ils organisent les championnats canadiens 18 ans et moins, qui se tiendront du 8 au 11 mai.

«Nous sommes dans un mouvement de croissance. On s’est donné un plan stratégique en 2012. Il prévoit deux nouveaux sites de pratique du water-polo par année dans la grande région de Québec», explique d’emblée Renaud Bergeron, président du club de water-polo Les Hydres de Québec.

Depuis 2011, les membres travaillent sur l’expansion du club avec la mise en place d’entraînement au Patro Rocamadour.

Depuis l’an passé, les joueurs peuvent s’entraîner à la piscine de l’Odyssée, à Val-Bélair, et à celle du centre Lucien-Borne, à Québec. «On essaie de se développer vers l’est de la région, du côté de Charlesbourg et de Beauport. Nous développons également le recrutement de jeunes joueurs», poursuit-il.

Même si le water-polo a eu ses heures de gloire dans les années 70-80, Renaud Bergeron croit en son renouveau. «Nous n’avons pas de tradition ancrée comme avec le hockey. À Québec, il y avait 40 clubs de water-polo. Avec la crise économique et l’arrivée de nouveaux sports, l’activité a périclité. Et malgré cela, le club a produit de nombreux athlètes de haut niveau comme Jean Sayegh, Valérie Dionne ou Joanne Begin. Cette année, nous avons recruté 30 jeunes alors qu’auparavant, nous avions 4 ou 5 par an.»

Pour tous les âges

Le water-polo est une activité physique qui peut se pratiquer à n’importe quel âge. Au club Les Hydres de Québec, les joueurs ont de 6 à 60 ans, répartis en trois pôles : les mini-polos pour les jeunes de 12 ans et moins; les adolescents pour les joueurs de 12 à 17 ans; et les adultes découvertes.

Le water-polo est un sport exigeant. En plus d’être un bon nageur, un joueur doit savoir manipuler un ballon, avoir de bonnes jambes et aimer jouer en équipe. «Le water-polo est un jeu en puissance, c’est un jeu explosif», ajoute Renaud Bergeron.

Un volet compétition

Les Hydres de Québec forment également des joueurs de la ligue majeure. L’équipe masculine a connu «une belle progression. On s’est bien amélioré. Nous avons terminé 2e de la division du Québec», se félicite Renaud Bergeron.

Quant à l’équipe féminine, elle n’a pas été capable de participer aux différents matchs de la ligue majeure, faute d’entraîneur. «Nous sommes actuellement en recrutement», stipule-t-il.

Championnats canadiens 18 ans et moins

Les Hydres de Québec organiseront, du 8 au 11 mai, les championnats canadiens 18 ans et moins. Les compétitions féminines auront lieu à la piscine Sylvie-Bernier de Sainte-Foy et les compétitions masculines au PEPS de l’Université Laval.

Près de 400 athlètes répartis dans 24 équipes venues de toutes les régions du Canada seront sur place pour quatre jours de compétition de haut niveau. «C’est l’occasion pour les gens de Québec de voir les meilleurs jeunes joueurs de partout au pays s’affronter dans des matchs enlevants», souligne Éric Lavoie, président d’honneur des championnats.

Même si Les Hydres de Québec n’auront pas d’équipe dans ces championnats, les membres de l’équipe masculine joueront avec ceux de Saint-Lambert et l’équipe féminine se joindra à celle de Saint-Lambert et Camo de Montréal.

Il faudra notamment surveiller les performances de Mathilde Ribordy, Benjamin Bolduc, Illya Sulin ou encore Alice Veilleux, des étoiles montantes des Hydres.

«Le water-polo est un sport qui demande une forme physique exceptionnelle et un véritable travail d’équipe, explique Josée Marsolais, porte-parole féminine de l’évènement, qui a représenté le Canada aux Jeux Olympiques de Sydney, en 2000. Les gens qui viendront assister aux matchs auront droit à tout un spectacle.»

Afin de mener à bien l’organisation de ces championnats canadiens 18 ans et moins, Les Hydres ont lancé une campagne de financement. Informations au http://www.waterpololeshydres.ca/.

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *