Sports
21:07 19 août 2013 | mise à jour le: 19 août 2013 à 21:07 temps de lecture: 3 minutes

Le bronze et un record personnel pour Emmanuel Boisvert

Les Jeux du Canada ont pris fin le 17 août à Sherbrooke. La veille, Emmanuel Boisvert avait enfin sa chance de se faire valoir sur la piste d’athlétisme après plusieurs journées à patienter. L’attente en aura valu la peine, le Dubergeois d’origine, membre de l’équipe du Québec, a réussi à grimper sur le podium.

En plus de mettre la main sur la médaille de bronze au 5000m, l’athlète a battu son record personnel passant de 14:44 à 14:38:30. Ce nouveau chrono est d’autant plus important que le peloton de tête était très serré. «Dans ces conditions-là et puisque c’est une course stratégique, on ne pense pas beaucoup au temps», se réjouit Emmanuel Boisvert.

Le départ a été conservateur et lent. Il s’agissait de la dernière épreuve en athlétisme, les gradins étaient remplis. L’ambiance était festive et à un point tel que le coureur n’entendait pas très bien les indications de son entraîneur, Félix-Antoine Lapointe. Lorsqu’il a compris la directive, l’athlète a sauté sur l’occasion et il s’est approché de la tête du peloton.

La course s’est jouée dans le dernier tour. Le plan de match était de foncer à 800 mètres de la fin si personne n’avait accéléré. C’est finalement à 1600m que la vitesse a augmenté créant une distance avec le reste des coureurs. Aux derniers tours, quatre athlètes groupés se sont battus pour les trois premières places. Emmanuel Boisvert a franchi la ligne d’arrivée peu de temps après l’Ontarien Connor Darlington et Matt Johnson de la Saskatchewan.

Une dizaine de journées de repos sont au programme et par la suite, Emmanuel Boisvert enfilera à nouveau ses souliers de course. L’automne sera une saison importante pour l’adepte de cross-country. Membre de l’équipe Rouge et Or, le Dubergeois aura notamment le Championnat canadien universitaire en tête. Il s’agit de l’occasion d’être sélectionné pour le Championnat du monde universitaire de cross-country en Ouganda. «Le top 6 est réalisable», analyse l’homme de 22 ans au sujet du Championnat canadien universitaire de cross-country. En 2012, il s’est classé au huitième rang.

 

 À lire aussi: Un Dubergeois sur la piste d’athlétisme sherbrookoise

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *