11:00 12 août 2022 | mise à jour le: 21 septembre 2022 à 12:28 Temps de lecture: 3 minutes

Les quilles de retour en septembre à Lac-Saint-Charles

Les quilles de retour en septembre à Lac-Saint-Charles
Photo: Métro Média - archives

Après une saga qui aura duré plus de deux ans, la salle de quilles de Lac-Saint-Charles pourra enfin rouvrir ses portes au public au cours du mois de septembre prochain. Quatre citoyens du secteur ont créé un organisme à but non lucratif qui administrera toutes les activités de l’endroit pour les trois prochaines années.

Ce sont Alain Anctil, Thierry Sombreffe, Nicolas Nadeau et Ludovic Laurin qui ont repris les reines du salon situé au sous-sol du Centre communautaire Paul-Émile Beaulieu au cours de l’été, après d’importantes négociations avec la Ville de Québec.

«C’est un grand soulagement pour nous tous de retrouver notre salle de quilles, souligne M. Anctil, le porte-parole du groupe. Je suis dans le projet depuis le début et je suis très content de voir qu’on a réussi après tant d’efforts.»

C’est d’ailleurs lui qui avait lancé la pétition qui avait réussi à réunir 150 noms pour signaler à la Ville de Québec que la population voulait préserver la vocation du local. L’administration municipale a d’ailleurs investi plus de 70 000$ pour rénover les allées et rendre l’endroit plus attrayant pour de futurs repreneurs.

Des travaux de rénovation auront également lieu au salon d’ici à l’ouverture officielle pour rendre l’endroit au goût du jour. Les comptoirs et la peinture auront droit à une cure de jeunesse.

Moderniser

Comme la Ville a refusé d’installer un système électronique pour tenir le compte des parties pour des raisons monétaires, les nouveaux gestionnaires ont dû réfléchir à une solution moins coûteuse. «On ne pouvait pas revenir avec le compte à la main comme c’était le cas avant. On n’est plus là, il faut évoluer pour attirer une plus grande clientèle.

Les quatre allées seront donc munies d’ordinateurs équipés d’une application pour faciliter le décompte des points. «On va commencer avec ce fonctionnement qui a fait ses preuves ailleurs. L’application pour compter les points est très performante et va énormément faciliter la tâche des joueurs», explique Alain Anctil.

Le marketing numérique était également inexistant pendant toutes les années d’opération des anciens gestionnaires. La nouvelle équipe compte mettre sur pied un site web pour gérer les inscriptions et l’horaire des ligues du soir. «On va aussi avoir une présence sur les réseaux sociaux, pour se faire connaître des nouveaux résidents du coin qui ne savent peut-être même pas qu’il y a une salle de quilles ici», poursuit le gestionnaire.

Beaucoup de demande, peu d’offre

Dès l’annonce du retour des quilles à Lac-Saint-Charles, la boîte vocale d’Alain Ancitl débordait de messages de remerciement et de demande d’inscription pour les ligues organisées. «Il y a beaucoup de retraités ici, mais il n’y a pas beaucoup d’offre d’activités qui s’adressent à nous. C’est quelque chose qui était nécessaire pour la communauté, parce que ce n’est pas tout le monde qui peut se déplacer plus loin pour leurs activités.»

Au moment d’écrire ces lignes, l’organisme disait compter sur assez de participants potentiels pour relancer les soirées de la ligue de quilles. Quant aux réservations et aux activités familiales, les gestionnaires veulent attendre de prendre leurs repères avant d’organiser ce type d’évènements.

Articles similaires

Commentaires 4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  • Ghislaine

    Super 👍 et j’aimerais bien être dans une ligue lorsque ça commencera!
    Félicitations de faire revivre le salon de quilles au Lac Saint Charles!!

    • Thierry

      contactez nous via notre page facebook « Salle de quilles de Lac-Saint-Charles » Nous sommes en train de monter les ligues

  • Jacques Cote

    Mille bravo pour ce travail colossal, il est tellement important que cette activité reprenne vie. On en a bien besoin dans notre milieu. Merci

  • Raynald Légaré

    Félicitation pour votre travaille sa vas être bon pour le lac st-charles de pouvoir se réunir de nouveau