Sports
15:09 4 décembre 2021 | mise à jour le: 6 décembre 2021 à 13:43 Temps de lecture: 4 minutes

Coupe Vanier: Les Mustangs de l’Université Western champions!

Coupe Vanier: Les Mustangs de l’Université Western champions!
Photo: Gracieuseté Mathieu Bélanger

Les Mustangs de l’Université Western ont eu raison des Huskies de la Saskatchewan par la marque de 27-21 samedi après-midi afin de mettre la main sur la 8e Coupe Vanier de leur histoire. 

La rencontre était serrée jusqu’à la mi-temps alors que les Huskies sont entrés aux vestiaires en avant 12-10. Toutefois, les Mustangs, qui s’étaient inscrits au pointage dès leur première possession de la rencontre, ont explosé au troisième quart en inscrivant deux touchés par l’entremise du receveur Griffin Campbell, leur donnant ainsi une avance d’une dizaine de points. Un placement de 37 verges du botteur Brian Garrity dans les premières minutes du 4e quart a donné une avance confortable à la formation ontarienne. Les Huskies n’ont pas abandonné, marquant un touché dans la dernière minute de jeu pour réduire l’écart à 27-21. Ils n’ont toutefois pas été en mesure de reprendre possession du ballon pour compléter la remontée.

Nicolas Thériault aux anges

Natif de Québec, le joueur de ligne défensive des Mustangs de l’Université Western Nicolas Thériault avait un sourire fendu jusqu’aux oreilles après la rencontre. Il ne pouvait pas rêver mieux comme fin de carrière au football. «C’est un peu surréel comme moment, je ne vous mentirai pas […] Je suis tellement fier pour mes coéquipiers, pour moi-même et toute l’organisation. C’est tellement de travail à travers des mois et des années. On apprécie le moment, décrit-il. On ne peut rien avoir de mieux, ma famille et mes amis étaient là. J’ai été capable de serrer tout le monde dans mes bras après la rencontre.»

L’étudiant à la maîtrise en gestion des technologies numériques compte bien célébrer cette conquête de la Coupe Vanier comme il se doit avant d’entreprendre d’attaquer le marché du travail. «Je finis ma maîtrise, je devrais remettre mon dernier travail demain… ou lundi. On va se donner une petite journée. Puis je commence ma carrière à Montréal en janvier», a-t-il mentionné. 

Conditions difficiles

Avec une température de -11 °C et la neige des derniers jours, le terrain du Stade TELUS-Université Laval s’est imposé comme un défi supplémentaire pour les joueurs des deux formations. Le terrain étant glacé, les chutes furent nombreuses et la traction des joueurs n’était pas optimale. 

«C’était extrêmement glissant, c’est un des matchs les plus fous que j’ai disputés. On faisait deux pas et on avait l’impression de tomber sur le derrière à tout bout de champ», raconte le joueur de ligne défensive des Huskies, Nathan Cherry.

Dans le clan des Mustangs, Nicolas Thériault a comparé le terrain à une patinoire d’aréna. Une situation qui a d’ailleurs déclenché une cellule de crise dans l’organisation à la veille de la rencontre. «À la pratique hier, nous avons réalisé que nous devions changer de chaussures, donc nous nous sommes rendus dans un Sports Experts en soirée et nous avons acheté à peu près toutes les paires de souliers de soccer intérieur et de souliers à crampons. Le problème, c’était que nos crampons traditionnels ne pénétraient pas dans la glace. Donc nos entraîneurs et les parents sont allés acheter tout ce qu’on pouvait acheter», a raconté l’entraîneur Greg Mitchell.

Dans le carnet

  • Le quart-arrière des Mustangs, Evan Hillock, a été nommé joueur offensif et joueur par excellence du match. Son coéquipier, le maraudeur Daniel Valente a reçu le titre de joueur défensif.
  • Les Mustangs étaient accompagnés par leur équipe de cheerleaders ainsi que par leur fanfare. 
  • Cette 7e présentation de la finale de la Coupe Vanier sur les terrains de l’Université Laval a accueilli sa plus petite foule, soit 5605 spectateurs. 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.