Sports
11:29 2 septembre 2021 | mise à jour le: 2 septembre 2021 à 16:20 Temps de lecture: 3 minutes

Le Tournoi international pee-wee immortalisé

Le Tournoi international pee-wee immortalisé
Photo: Photo Métro Média - Vincent Desbiens

CÉLÉBRATION. La Ville de Québec a inauguré un monument pour souligner les 60 ans du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec. La sculpture de couleur bronze est une représentation de deux joueurs qui ont marqué l’histoire du tournoi, l’ancienne gardienne de but Manon Rhéaume et l’un des meilleurs joueurs de l’histoire du tournoi, Sylvain Côté.

L’œuvre est une réalisation d’un groupe d’artistes mené par Guillaume D. Cyr et se veut hyper réaliste. «Nous avons fait un important travail de recherche pour retrouver le type d’équipement qui était porté à l’époque, l’objectif était de recréer aussi fidèlement que possible l’apparence des deux modèles», explique l’artiste-photographe.

Pour s’assurer d’un résultat aussi réaliste que possible, l’équipe s’est basée sur des photos et des vidéos d’époque des deux joueurs, un retour aux années 1980 qui a fait sourire Manon Rhéaume. «Les cheveux comme ça, c’était la mode à l’époque», plaisante celle qui a été la première fille à participer au prestigieux tournoi, en 1984.

La femme qui a repoussé les barrières de son sport était très émue lors de la cérémonie de dévoilement. «Je me suis levée ce matin avec les mêmes papillons dans le ventre que quand j’ai joué au tournoi pee-wee, c’est un honneur incroyable, je suis vraiment touchée», affirme-t-elle, avec la voix quelque peu étouffée par l’émotion.

Pour sa part, Sylvain Côté était représenté par sa sœur France et ses parents, puisqu’il n’a pas pu faire le voyage depuis l’extérieur du pays, en raison des conditions sanitaires. Mme Côté a exprimé toute la gratitude de son frère et du reste de la famille au cours du dévoilement. «Sylvain fait partie des grands et il est maintenant installé sur la place Jean-Béliveau», souligne-t-elle

Célébrer les bénévoles

En plus de la reproduction des deux joueurs phares, on trouve désormais un panneau de verre commémorant les artisans et les bénévoles qui ont marqué l’histoire du tournoi, sur la place Jean-Béliveau.

Selon le directeur général du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, Patrick Dom, rien n’aurait été possible sans l’apport des centaines de bénévoles qui donnent de leur temps chaque année pour permettre à l’évènement de perdurer, avec une réputation qui n’est plus à faire.

«Cette œuvre leur revient en partie, parce que sans eux, c’est évident que le Tournoi international de hockey pee-wee n’existerait pas», soutient-il. L’ensemble a été financé par l’organisme J’ai ma place à hauteur de 231 000$.

Articles similaires

07:36 19 septembre 2021 | mise à jour le: 19 septembre 2021 à 10:54 Temps de lecture: 1 minutes
Un silence qui résonne

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *