Sports
12:10 20 août 2021 | mise à jour le: 20 août 2021 à 12:10 Temps de lecture: 3 minutes

Hockey Québec-Chaudière-Appalaches attend les ordres

Hockey Québec-Chaudière-Appalaches attend les ordres
Photo: Photo Métro Média - ArchivesLes camps d’entrainement s’amorcent dans quelques semaines pour les calibres AA, BB et CC, mais HQCA n’a toujours aucune certitude sur la logistique officielle à mettre en place pour la saison 2021-2022. 

RELANCE. Les gestionnaires de Hockey Québec-Chaudière-Appalaches (HQCA) attendent toujours les directives précises du gouvernement et de Hockey Québec à l’approche de la saison 2021-2022. «On se prépare du mieux que l’on peut avec les informations que l’on a pour l’instant, mais nous avons hâte d’avoir plus de nouvelles», constate le directeur des opérations de l’organisme, Éric Turcotte.

Selon lui, l’avenir des associations de hockey mineur est lié à celui des établissements scolaires. Ce sont les mesures prises pour encadrer les écoles qui devraient s’appliquer dans les différents amphithéâtres de la province. «Nous sommes étonnés d’être aussi peu informés sur la suite des choses à une date aussi proche de la rentrée des classes», affirme-t-il.

L’organisation se prépare comme elle le peut à une saison qu’elle espère être un début de retour à la normale. «Nous sommes optimistes de pouvoir offrir aux jeunes la possibilité de revenir vers le sport dans une situation sécuritaire et surtout, agréable, après une année où ils ne l’ont pas eu facile», poursuit le directeur des opérations.

Calendrier régulier

Hockey Québec-Chaudière-Appalaches prévoit pour l’instant une saison avec un calendrier qui devrait ressembler à ce qui se faisait avant la pandémie, avec des tournois et des matchs à toutes les fins de semaine. «On n’est jamais à l’abri d’une catastrophe, mais nous sommes confiants qu’il ne devrait pas y avoir de longue pause en raison des mesures sanitaires», soutient le directeur.

Pour l’instant, les équipes seraient formées de douze joueurs, dont deux gardiens, soit le maximum permis par la santé publique. Cette perspective inquiète quelque peu Éric Turcotte, puisque le nombre de portiers disponibles par catégorie pourrait poser problème. «Ce n’est pas parce qu’on doit faire une équipe supplémentaire par niveau que l’on a plus de gardiens inscrits, j’ai peur que ce soit un casse-tête pour les associations.»

Qui dit réduction du nombre de joueurs par équipe, dit également augmentation du nombre d’équipes. La gestion des horaires en serait donc compliquée pour les différentes associations de hockey mineur de la Capitale-Nationale. D’après le directeur des opérations, elles sont toutefois prêtes à composer avec cette problématique pour permettre à un maximum de jeunes de s’épanouir.

Le directeur de HQCA se dit également satisfait du déroulement de la période d’inscriptions et il s’attend à ce que le nombre de joueurs augmente encore davantage au cours des prochaines semaines. «Les gens vont revenir de vacances et les enfants vont vouloir retourner sur la glace, c’est certain que ça leur a manqué l’hiver dernier.»

Bien que rien ne soit certain pour l’instant, Éric Turcotte est très heureux de voir que le hockey devrait faire son retour à la normale dans le jeu, avec des matchs de durée réglementaire et à cinq contre cinq. «C’est évident que les jeunes préfèrent jouer au hockey comme il l’ont toujours connu avant l’an dernier», fait-il valoir.

Les partisans devraient également pouvoir faire leur retour selon ce qu’il a entendu à travers les branches. Tout dépendant de la capacité des différents arénas, il pourrait y avoir jusqu’à 250 personnes assises en respectant les mesures de distanciation ou bien un maximum de 50 personnes dans les amphithéâtres sans places assises.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *