Sports
15:24 6 juillet 2021 | mise à jour le: 6 juillet 2021 à 15:24 Temps de lecture: 5 minutes

Un terrain synthétique à 1,4M$ à Stoneham

Un terrain synthétique à 1,4M$ à Stoneham
Le maire Claude Lebel a annoncé la construction d’un stade au goût du jour en compagnie du député de Chauveau et whip adjoint du gouvernement du Québec, Sylvain Lévesque. /Photo Métro Média – Vincent Desbiens

LOISIRS. La Ville de Stoneham-et-Tewkesbury a annoncé la construction d’un terrain de soccer synthétique en collaboration avec les gouvernements du Québec et du Canada, lundi. Le maire des cantons unis, Claude Lebel, a effectué la première pelletée de terre de ce chantier, qui vient combler un besoin criant pour les résidents.

D’après le député de Chauveau et whip adjoint du gouvernement du Québec, Sylvain Lévesque, la construction d’un stade s’imposait en raison de la croissance incessante des cantons unis de Stoneham-et-Tewkesbury au cours des dernières années.

«C’est la plus grande ville de la Capitale-Nationale si on exclut Québec et Lévis. En plus, il y a énormément d’enfants de moins de 14 ans qui y habitent et ce sont eux qui ont besoin d’un endroit pour pratiquer leur sport», constate-t-il. Le soccer est la discipline sportive qui compte le plus grand nombre d’inscriptions au Québec et sa popularité ne fait qu’augmenter depuis plusieurs années, notamment en raison de son accessibilité.

En plus des motivations démographiques, c’est pour une question tout à fait pratique que Stoneham-et-Tewkesbury avait besoin de ce projet. «Le terrain de soccer actuel a de gros problèmes de drainage, on doit parfois attendre 48 heures pour qu’il soit praticable après une bonne averse», déplore Claude Lebel.

Selon ce qu’affirme le maire, les coûts d’entretien du terrain s’élèvent à environ 25 000$ par année. «Nous sommes rendus là, ça n’avait pas de bon sens de continuer à dépenser autant d’argent pour entretenir un endroit de plus en plus désuet».

Annonce retardée

Le projet était censé être annoncé depuis deux mois, mais l’administration municipale attendait le bon moment pour passer à l’action. «Ça n’a rien d’électoraliste, c’est simplement parce qu’on se voyait mal annoncer un nouveau stade alors que les sports d’équipe étaient interdits», fait valoir M. Lebel.

Les travaux auront lieu sur le site de l’actuel terrain naturel de soccer de la municipalité. Le nouveau stade sera réalisé dans les règles de l’art, avec une surface synthétique à granules de caoutchouc de dimensions réglementaires et un système d’éclairage. Un cabanon abritera l’équipement nécessaire pour jouer un match officiel. Le stade comptera deux estrades de cinq rangées pour accueillir les spectateurs et des toilettes sèches seront mises à disposition des usagers des lieux.

«Pour l’instant nous aurons des toilettes chimiques, parce qu’il faut discuter avec le conseil municipal de la possibilité d’ajouter un bâtiment sanitaire sur le terrain, confie le maire Lebel. C’est surtout le passage des tuyaux d’égouts qui complique les choses.»

La surface sera lignée pour la pratique du sport au ballon rond, mais des matchs d’ultimate frisbee et des entrainements de football pourraient sans problème y avoir lieu. Il n’est cependant pas prévu d’y installer des structures autres que des buts réglementaires pour le soccer.

Occasion en or

Environ le tiers du projet sera financé par les deux paliers de gouvernement. C’est dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS) que Québec a investi 264 853$ et le Canada a injecté le même montant dans le projet en lien avec le plan Investir dans le Canada du ministère de l’Infrastructure et des Collectivités.

Pour la directrice des loisirs, de la culture et de la vie communautaire de la municipalité des cantons unis de Stoneham-et-Tewkesbury, Gaétane Deschênes, il s’agissait d’une occasion rêvée pour rénover les installations sportives de la Ville. «Les astres se sont alignés pour que l’on puisse réaliser un projet qui nous tient beaucoup à cœur avec les possibilités de financement qu’offraient les deux gouvernements.»

De son côté, le maire Claude Lebel croit que c’était le moment idéal pour lancer ce chantier majeur qui donnera un résultat de très grande qualité, tout en limitant la facture de Stoneham-et-Tewkesbury au minimum.

Le début imminent des travaux a obligé les équipes de soccer de la ville à déménager leurs activités sur un terrain non réglementaire aménagé pour la saison estivale dans le parc des Fondateurs. Les élus de la municipalité affirment que la tâche la plus ardue pour les ouvriers sera le nivelage du sol sous la surface synthétique, mais sont convaincus que les rénovations devraient être terminées d’ici la fin du mois d’octobre prochain.

«La Municipalité dispose actuellement de peu d’infrastructures sportives et récréatives de qualité et les citoyens doivent encore se rendre dans les villes voisines […] pour pratiquer leur sport. Il s’agit d’un premier pas pour remédier à la situation.»

-Claude Lebel

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *