Culture
15:48 30 mars 2021 | mise à jour le: 30 mars 2021 à 15:50 temps de lecture: 3 minutes

Quand l’art s’invite à la sauvegarde du ski de fond

Quand l’art s’invite à la sauvegarde du ski de fond
S’il avait été consulté, Alex Harvey a suggéré qu’il aurait ajouté le Code civil quelque part dans l’œuvre pour le représenter. Photo gracieuseté

CAMPAGNE. Le centre national d’entraînement Pierre-Harvey (CNEPH) a trouvé une façon originale de remplacer sa principale activité de financement en pleine crise sanitaire. Au lieu de la traditionnelle soirée bénéfice, le conseil d’administration a plutôt fait appel à l’artiste Berko pour amasser de l’argent. Première d’une série de six œuvres sur la carrière d’Alex Harvey par des artistes reconnus, l’œuvre Le Dernier Droit sera mise en vente dans un encan virtuel au prix de 5000$.     

L’oeuvre originale exposée à Place Sainte-Foy. Photo gracieuseté

«On espère aller chercher entre 20 000$ et 25 000$ pour le projet. Je pense que c’est novateur d’allier les arts et le sport. C’est la première fois que ça arrive, mais je ne pense pas que ce sera la dernière. Il y a également plusieurs reproductions de la toile originale que les gens et les collectionneurs pourront acheter», mentionne Alexandre Badeau, membre du conseil d’administration.

Une somme importante puisque le CENPH recueille habituellement 15 000$ avec sa soirée bénéfice qui a été mise sur la glace en raison de la pandémie. « La somme de 20 000$ représente habituellement 10% du budget annuel du centre. Les subventions sont reliées aux résultats des athlètes et même s’il y a des résultats encourageants, il a fallu faire des coupures à la suite du départ d’Alex de la compétition. C’est simplement la réalité et c’est une raison pour laquelle cette campagne est très importante», explique le directeur technique de Ski de fond Québec ainsi que du CENPH, Jean-Baptiste Bertrand.

Agréable surprise

Comme on peut s’y attendre des œuvres de Berko, qui est reconnu pour son style de rue contemporain, le portrait de l’athlète possède une empreinte de style pop urbain. Pour Alex Harvey, le résultat est assurément positif. Il assure d’ailleurs ne pas avoir été consulté par l’artiste.

«C’est très beau et c’est très coloré. Je ne souhaitais pas donner mon avis et je voulais que l’artiste puisse avoir une entière liberté. Je ne voulais pas avoir d’aperçu, je voulais avoir une surprise totale et je suis très content du résultat», mentionne le prolifique fondeur.

La population de Québec peut voir l’œuvre originale du portrait d’Alex Harvey à la maison Simmons de Place Sainte-Foy. D’une dimension de quatre pieds par six pieds, l’œuvre sera exposée jusqu’au 21 avril approximativement alors que débutera l’encan virtuel.

Avenir meilleur

Les bonzes du CENPH se montrent très encouragés par les résultats de certains athlètes de la prochaine génération. Ils fondent des espoirs pour les prochains Jeux olympiques pour Antoine Cyr, Cendrine Browne et Philippe Boucher. Chez les juniors, Olivier Léveillé a fait la fierté du centre de Saint-Ferréol-les-Neiges avec une médaille de bronze aux Mondiaux junior 2021.

Le CENPH est à pleine capacité alors que 16 athlètes s’y entraînent de façon régulière. Photo gracieuseté

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *