Sports
15:30 12 juin 2020 | mise à jour le: 12 juin 2020 à 15:30 temps de lecture: 3 minutes

Équipe cycliste Desjardins Ford: des athlètes motivés devant l’inconnu

Équipe cycliste Desjardins Ford: des athlètes motivés devant l’inconnu
Plusieurs courses importantes ont été annulées au Québec, mais également en Colombie-Britannique, au Vermont et en Oregon pour l’équipe Desjardins Ford. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

COVID-19. Même si le calendrier de la saison cycliste de l’équipe Desjardins Ford est en suspens, la direction du club a quand même organisé deux projets pour garder ses athlètes motivés et reprendre possiblement la saison plus tard cet été.

Gabriel Guay a des ambitions de se dénicher une place sur l’équipe continentale après son passage dans la catégorie U-23. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

«On a organisé un voyage de 650 kilomètres dans Charlevoix sur cinq jours. Chaque athlète transportera également sa tente pour la nuit. C’est une façon de garder la motivation pour nos jeunes. Il y aura également un second voyage qui sera plus long. Il reste à déterminer l’endroit. Il faut donner beaucoup de crédit à nos commanditaires qui continuent de nous supporter malgré la pandémie. Il n’y en a aucun qui s’est désisté et c’est de cette façon qu’on peut continuer d’offrir une saison aux jeunes», affirme la responsable du développement de l’équipe, Christine Gaillard.

Légère déception

Gabriel Guay, qui en est à sa cinquième et avant-dernière saison avec la formation, était très heureux de retrouver la camaraderie au sein de l’équipe. «C’est ce qui me manquait le plus et j’aurais trouvé très difficile de ne pas voir mes amis. C’est certain que je trouve difficile de ne pas avoir la compétition, mais au moins on peut s’entraîner. Ce n’est pas une saison perdue», affirme avec conviction l’étudiant en kinésiologie à l’Université de Sherbrooke.

«C’est une année différente, mais il y a la possibilité de la reprise de courses individuelles, comme des contre-la-montre, des ascensions chronométrées, des sprints, quelque part en juillet. L’ambiance au sein de l’équipe est très bonne et nos athlètes s’adaptent très bien à la réalité et aux contraintes du coronavirus», renchérit Christine Gaillard.

Mésaventure espagnole

Plusieurs des 21 cyclistes du groupe ont eu un avant-goût que la saison ne serait pas comme les autres alors que la formation était à Rosas, en Catalogne au début de la pandémie. «Nous venions d’arriver quand l’hôtel nous a avisés qu’il fermait. Cela a pris quatre réservations de billets d’avion avant de pouvoir finalement revenir au Québec une semaine plus tard. L’hôtel dans laquelle nous restions nous a relogés dans un autre endroit et nous a trouvé également de la nourriture. Durant toute cette histoire, les jeunes ont gardé le sourire et personne ne s’est plaint de notre situation. Nous avons vraiment une belle équipe», termine la dirigeante.

De gauche à droite Félix-Antoine Lavoie, Christine Gaillard, Kelliane Paquet et Gabriel Guay. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *