Sections

Un rêve d’enfant pour Alex Chiasson


Publié le 16 septembre 2018

Les amateurs de hockey ont profité de l’occasion pour se faire photographier avec la Coupe Stanley.

©(Photo Métro Média - Alain Couillard)

ÉVÉNEMENT. Alex Chiasson, un ancien du Blizzard du Séminaire Saint-François (SSF) de Saint-Augustin, était de passage avec la Coupe Stanley le dimanche 2 septembre. Le joueur des Capitals de Washington voulait faire son bain de foule chez lui afin que les étudiants et les parents du secteur puissent voir et même toucher l’emblème de la suprématie du hockey.

Il fallait voir le regard de certains amateurs de hockey, jeunes comme adultes, étonnés d’être aussi près de cette attraction. «J’ai grandi ici dans le coin de Saint-Augustin. Mon enfance s'est faite dans les camps de football, le hockey scolaire, le Midget AAA. Pour moi, c’était vraiment important de venir ici et de redonner un peu de mon temps à la communauté. Il n’y avait pas de meilleure place qu’ici.»

Alex Chiasson avoue que remporter la Coupe Stanley était un rêve de jeunesse. «J’ai été chanceux à travers les mois de juillet et d’août. Tu peux voir les autres joueurs qui célèbrent leur journée.» Le joueur des Capitals était le dernier joueur de l’équipe à avoir ce trophée entre les mains.

Frédéric Marquis, responsable des programmes de hockey au SSF, était évidemment très fier de cette visite. «Ce n’est pas un événement qui arrive tous les jours, mais cela est la deuxième fois que la Coupe Stanley est montrée ici. Patrice Bergeron l'avait apportée avec le club Midget AAA.»

Programme sportif

L’ex-joueur du Blizzard a étudié au SSF de 2002 à 2007. Après avoir fait partie des différentes équipes de la concentration Hockey de l’établissement (Benjamin, Cadet et Juvénile scolaire), il a joué pour le Midget Espoir (Typhon du SSF) et le Midget AAA du Séminaire Saint-François.

Le programme de hockey est divisé en deux structures, soutient Frédéric Marquis. «Nous en avons une avec des équipes AAA et une autre scolaire ce qui fait un total de 13. En incluant ceux en concentration, il y a un total de 350 joueurs de hockey chaque saison. Nous commençons notre 21e année.»

Parmi les élèves du SSF qui se sont démarqués au hockey, nous retrouvons Steve Bernier, Jean-Philippe Côté et Jonathan Marchessault.

L’entraîneur souligne que d’autres joueurs ont décidé d’évoluer du côté américain dont les frères Mathieu et Alexandre Anger-Goulet, Raphaël Robitaille et Alex Chiasson. «D’autres, comme Mikaël Tam et Christophe Lalancette, sont tous des anciens d’ici. On a quand même une vingtaine de joueurs qui ont déjà été repêchés par la Ligue nationale de hockey. Après ça, se tailler un poste dans une équipe c’est autre chose.»

Parmi la cohorte de 2018, 36 élèves athlètes poursuivent leur carrière junior en portant les couleurs d’une équipe sportive de niveau collégial D1, américaine ou de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

«On avait quand même trois anciens Blizzard en finale, Jonathan Marchessault et Maxime Lagacé d’un côté et Alex Chiasson de l’autre.» -Frédéric Marquis