Sections

Les filles du Rouge et Or échappent le bronze


Publié le 5 novembre 2018

L'effort était là, mais pas le résultat final escompté.

©(Photo gracieuseté - Université Acadia)

RUGBY. L’équipe féminine du Rouge et Or était à quelques secondes de goûter aux joies d’une conquête de la médaille de bronze du Championnat U SPORTS, mais les Gee-Gees d’Ottawa ont marqué un essai dans les derniers instants, se sauvant avec un gain de 20-19 dimanche à Wolfville, en Nouvelle-Écosse.

Laval termine ainsi au pied du podium, un an après avoir obtenu le meilleur résultat de son histoire, soit une médaille d’argent en 2017. La troupe de l’entraîneur-chef Kévin Rouet n’a donc pas réussi à venir à bout de sa bête noire. La vilaine séquence de revers face à Ottawa s’étire maintenant à 10, la dernière victoire du Rouge et Or remontant à la demi-finale du RSEQ en 2012. Les Rouges avaient bien battu les Gee-Gees lors d’une partie de saison régulière la saison dernière, mais avaient dû déclarer forfait par la suite en raison de l’utilisation d’une joueuse inéligible.

Je crois qu’on a quand même dominé ce match, mais on a fait des erreurs et ça se joue sur des petits détails.

Kévin Rouet, entraîneur-chef du Rouge et Or rugby féminin

«C’est dur», a admis sans détour l’entraîneur-chef Kévin Rouet, au sujet de cette fin de partie crève-cœur. «Je crois qu’on a quand même dominé ce match, mais on a fait des erreurs et ça se joue sur des petits détails. Toutefois, je suis fier d’elles. Si on nous avait dit en septembre qu’on finirait quatrième au pays avec le groupe qu’on avait sous la main, on se serait dit que ça serait une belle saison.»

Rouet insiste notamment sur le fait que pas moins de 15 recrues ont fait leur entrée avec l’équipe cette année, dont sept qui ont débuté la partie de dimanche. «C’est une nouvelle génération que je vais diriger pendant cinq ans. On ne perd que deux joueuses l’an prochain, on aura de nouvelles recrues, on retrouvera les blessées Justine Pelletier, Fabiola Forteza et Anne-Charlotte Beaulieu. Ça prend du temps à installer, mais je suis assez convaincu que le jour viendra où l’on sera champion national. Est-ce l’an prochain ? Dans deux ou trois ans ? Je ne sais pas, mais ça arrivera, je le sens», a confié le pilote lavallois.

De l’action du début à la fin

Le Rouge et Or a amorcé la partie en force, Anaïs Gilbert démontrant une belle force d’accélération pour s’échapper et marquer l’essai transformé qui leur donnait les devants 7-0 à la septième minute. Il a fallu attendre à la trentième minute avant de voir un changement au pointage. Tori Wyman a réussi à aplatir le ballon lors d’une mêlée à l’embouchure de l’en-but adverse. La transformation ratée a fait en sorte que Laval a conservé une courte avance de 7-5.

En tout début de deuxième demie, les protégées de Kévin Rouet ont augmenté leur avance à la manière des Gee-Gees, soit en avançant petit à petit lors d’une mêlée devant l’en-but adverse jusqu’à ce que Maria-Elena Espi-Fournier mette la touche finale. C’était 14-5 Laval, mais cet avantage n’a pas duré longtemps. Ottawa a immédiatement répliqué, profitant d’un carton jaune qui a sorti du jeu pendant 10 minutes Laurie Houle pour marquer deux essais non transformés de suite, l’œuvre d’Emily Gray et Paulina Karwowski, et ainsi prendre les devants pour la première fois du match 15-14.

Laval a augmenté la pression par la suite et ça a fini par rapporter. Nele Pien a réussi à trouver un bout de gazon à l’entrée de l’en-but des Gee-Gees et à la 70e minute, c’était 19-15 Rouge et Or. Malheureusement, les Gee-Gees ont utilisé leur puissance pour se frayer un chemin jusqu’à l’en-but adverse sur la dernière action de la rencontre, concrétisant leur remontée.

Mentionnons que Catherine Martineau a été élue joueuse du match pour le Rouge et Or.

(Source: Service des activités sportives UL)