Sections

Un an plus tard, Rémi Lafrenière termine Extrêmement Amériques


Publié le 20 mai 2011
Rémi Lafrenière en compagnie de Denis Labonté, président de la Fondation de l'autisme de Québec. (Photo Thaïs Martel)

Une seule personne est passée avant la Fondation depuis son arrivée à Québec : sa copine Geneviève Désy, qu’il n’avait pas vue depuis 10 mois. «C’est du sport, ça travaille une relation. S’appeler d’un téléphone public, à la pluie ou dans un commerce, près des caisses de bière, ce n’est pas la même chose.

Geneviève s’est occupée de tout, elle s’est investie dans mon projet. Ça ne lui est jamais passé par l’idée de m’empêcher de me lancer dans mes projets fous», a assuré un Rémi Lafrenière visiblement heureux de retrouver enfin son amoureuse.

Paradoxalement, le sportif considère que son année passée seul à vélo à travers les Amériques lui a appris beaucoup sur les relations interpersonnelles. «La famille, les amis, c’est ce qui compte vraiment. Mon père n’est pas tellement en forme alors quand je passais plusieurs jours sans pouvoir communiquer avec l’extérieur, je m’inquiétais pour lui.»

Le cycliste, qui a une forte attirance pour tout ce qui est extrême – il n’a pas nommé son périple Extrêmement Amériques pour rien – aurait aimé que la somme des dons amassés pour la Fondation de l’autisme soit elle aussi très importante. «Je suis déçu, j’aurais aimé amasser au moins autant que le nombre de kilomètres parcourus», a lancé Rémi Lafrenière.

Qu’à cela ne tienne, ce n’est que partie remise pour l’infatigable cycliste. «Il va y avoir d’autres projets. Il y a encore des records à battre», prévient-il. En attendant, il entend bien faire un petit voyage avec sa conjointe, marcher au New-Hampshire, au Vermont ou au Maine, rien d’extrême!

Pour en savoir plus sur Extrêmement Amériques et Rémi Lafrenière, consultez son blog au www.remilafrenière.com

À lire aussi : Vélo extrême aux quatre coins des Amériques

Trop fou pour les commanditaires

Extrêmement Amériques : Rémi Lafrenière sur le chemin du retour

Rémi Lafrenière au Québec dans moins de 100 jours