Football
19:03 21 novembre 2019

55e Coupe Vanier: les Dinos forment une équipe à maturité

55e Coupe Vanier: les Dinos forment une équipe  à maturité
Le premier affrontement de l'histoire entre les Dinos et les Carabins. (Photo Métro Média - Jean Carrier)

FOOTBALL. L’Université Calgary n’a pas besoin de se faire rappeler que le dernier triomphe de la formation albertaine à la Coupe Vanier remonte à 1995. Une année où le receveur de ballon Don Blair avait outrageusement dominé le circuit universitaire canadien. Le visage des Dinos est fort différent cette saison alors que l’équipe peut compter sur une attaque équilibrée. Cependant, il ne fait aucun doute que la présence du quart-arrière de cinquième année Adam Sinagra sert d’appui indispensable aux champions de la Coupe Mitchell.

«Adam est le meneur de notre formation et il a remporté l’an dernier le trophée Hec Crighton remis au meilleur joueur du circuit. Il est un joueur dominant qui a été capable cette saison de s’adapter à des blessures, à un nouveau coordonnateur offensif. Son apport à notre équipe est incroyable», mentionne l’entraîneur-chef Wayne Harris Jr.

Finir le boulot

Le quart-arrière vedette n’a qu’un seul objectif en tête. «On est prêt pour ramener la Coupe Vanier à la maison! C’est le temps de boucler la boucle. Je sais que ce sera un test difficile et les Carabins possèdent probablement la meilleure défensive que nous avons vu cette saison, mais je crois que le chemin parcouru depuis cinq ans par notre équipe et notre ligne à l’attaque vont nous permettre d’accomplir notre objectif», affirme le jeune homme originaire de Pointe-Claire qui a joué son football avec les Islanders de John-Abbott au niveau collégial.

Adam Sinagra n’a jamais été recruté par les formations francophones du RSEQ. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Si la confiance règne dans le clan de Calgary, c’est que l’équipe a traversé beaucoup d’adversité pour se rendre au match ultime. «La position de receveur a été décimée par les blessures cette saison. Nous avons même fait jouer notre quart-arrière substitut à cette position pendant une rencontre. Cependant, nos joueurs sont restés soudés ensemble et ils croient en notre équipe. Nous avons eu une bonne semaine de préparation jusqu’à maintenant et l’accueil à Québec a été incroyable. Nous avons déjà eu le support de la foule de Québec par le passé et ça serait bien de l’avoir à nouveau», affirme avec sagesse le pilote albertain.

Double menace

Il ne fait aucun doute à écouter parler l’organisation albertaine qu’il y a un immense respect pour l’adversaire, mais la formation semble également croire en ses moyens. «Nous courons mieux que par le passé et je pense que nous sommes équilibrés en offensive. Nous avons un avantage avec notre gabarit, mais ils ont beaucoup de vitesse en défensive. Il faudra absolument trouver une façon de contenir cette vitesse. Ils sont solides pour empêcher l’adversaire de trouver la zone des buts. En défensive, ils courent très bien le ballon et il faudra arrêter le sol. Pour les quarts-arrières, nous nous préparons pour affronter aussi bien Paquette-Perreault que Morand, car ils ont des styles différents», termine celui qui est associé avec l’organisation des Dinos depuis près de 40 ans.

Wayne Harris Jr. a mentionné à quel point il aimait venir jouer la Coupe Vanier à Québec même si sa formation n’a jamais gagné dans la Vieille Capitale. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

L’attaque aérienne des Dinos est spécialement dangereuse alors qu’ils peuvent compter sur un duo de receveurs bien spécial. Les jumeaux Jalen et Tyson Philpot seront assurément à surveiller pour la tertiaire des Carabins. Ils sont les fils de l’ancien porteur de ballon des Lions de la Colombie-Britannique de la Ligue canadienne de football (LCF), Cory Philpot.

«Disons que je préfère qu’ils soient dans notre équipe que plutôt contre nous», affirme à la blague le quart-arrière Adam Sinagra, qui assure que les deux frères sont aussi bons l’un que l’autre.

Les Dinos et les Carabins ne se sont jamais affrontés par le passé et les Dinos ont une fiche de zéro victoire et trois défaites lorsque la Coupe Vanier est disputée à Québec.

En date de jeudi matin, 7550 billets avaient trouvé preneurs et le comité organisateur s’attend à voir plusieurs partisans se pointer le bout du nez au stade Telus le jour du match. Les conditions météorologiques s’annoncent parfaites pour une partie à la fin novembre, ce qui semblait encourager l’organisation de la Coupe Vanier.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *