Football
19:40 9 novembre 2019

Coupe Dunsmore : Les Carabins l’emportent 25-10

Coupe Dunsmore : Les Carabins l’emportent 25-10
Frédéric Paquette-Perreault a été le meilleur joueur des deux formations. (Photo Métro Média - Alain Couillard)

Les Carabins de l’Université de Montréal ont frisé la perfection et ont jeté une douche d’eau froide aux partisans réunis au stade Telus pour remporter aisément la Coupe Dunsmore. Le héros de la rencontre fut sans aucun doute le quart-arrière des visiteurs, Frédéric Paquet-Perreault, qui a joué une solide rencontre pour la troupe de Dany Maciocia. La défensive montréalaise a également eu son mot à dire en ne concédant que des miettes à l’offensive lavalloise. Une performance sans bavure qui permet aux Carabins de mettre la main sur la troisième Coupe Dunsmore de son histoire. Étrangement, toutes ces victoires ont été acquises au domicile du Rouge et Or.

«La vérité est que nous aimons jouer ici. Il y a toujours beaucoup d’ambiance et on se sent bien. On a vraiment donné une solide performance aujourd’hui. On a protégé le ballon en offensive et on a profité de nos chances. Être opportuniste est important et on l’a été en comptant des touchés et non des placements. Frédéric Paquet-Perreault a été extraordinaire en première demie et on a été capable de faire taire la foule. Je suis fier de nos joueurs», explique l’entraîneur-chef victorieux, Dany Maciocia.

Frédéric Paquet-Perreault a fait mal à la défensive de Marc Fortier autant par son bras que ses jambes. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Pour Frédéric Paquet-Perreault, la confiance a joué un rôle important dans le match. «La dernière partie face à Laval a rapidement été oubliée et j’étais confiant sur le terrain. Je crois que ce que nous avons fait de mieux est d’éviter les revirements en plus d’être efficace sur le terrain. Je suis très satisfait de la victoire et la route n’est pas finie», mentionne le pivot victorieux.

En retard au pointage 19 à 3 avec deux minutes dix secondes à faire au troisième quart, le Rouge et Or a tenté un jeu truqué qui s’est terminé en cauchemar. Sur un botté de placement, Zack Fitzgerald s’est improvisé quart-arrière et a tenté une passe sur sa gauche alors que le jeu était initialement prévu pour aller à sa droite, le demi défensif Marc-Antoine Dequoy s’est interposé pour ramener l’interception sur 85 verges pour le majeur. Un jeu crucial dans la rencontre qui a simplement concrétisé la victoire des Carabins.

Le receveur Carl Chabot a été très efficace en offensive pour les Carabins. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Aucune excuse

Chez le Rouge et Or, même si la défaite était vive, personne n’essayait de trouver des excuses. «La vérité est que Montréal a beaucoup mieux joué. Ils ont évité les erreurs ce que nous n’avons pas été en mesure de faire. Nous n’avons pas joué notre meilleur football. Pour ce qui est du jeu truqué, je ne regrette rien. Il fallait tenter quelque chose et le jeu n’était pas prévu comme ça. C’est plate et le jeu a été crucial dans la rencontre», mentionne le pilote lavallois, Glen Constantin.

Même son de cloche avec le coordonnateur offensif Justin Éthier. «Les Carabins avaient une exécution défensive supérieure à la nôtre en offensive. Ils ont mieux joué et ils méritent la victoire. Pour notre quart-arrière Thomas Bolduc, il a eu une première demie un peu plus difficile, mais je pense qu’il a quand même joué un bon match dans l’ensemble.»

La ligne à l’attaque du Rouge et Or n’a jamais été en mesure d’installer convenablement le jeu terrestre. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

La déception était palpable pour plusieurs vétérans du Rouge et Or dont Samuel Thomassin. Le joueur de ligne à l’attaque vient de terminer son stage universitaire. «C’est difficile de terminer ma carrière à Laval comme ça. Ils ont mieux joué et nous n’avons pas été assez bons.»

Une foule de 10 507 spectateurs a assisté à la rencontre.

Les Carabins prendront la destination de la Nouvelle-Écosse la semaine prochaine pour disputer la victoire aux Axemen de l’Université Acadia en demi-finale canadienne. Les Axemen ont disposé des Gaiters de Bishop’s 31-1 en finale de la conférence des Maritimes.

Avec une victoire, les Carabins seraient de retour au stade Telus pour la finale de la Coupe Vanier dans deux semaines.

 

Thomas Bolduc a refusé de répondre aux questions des médias après la rencontre. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

 

 

 

 

 

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *