Football
18:47 8 novembre 2019

Coupe Dunsmore 2019: le duel des titans

Coupe Dunsmore 2019: le duel des titans
Les deux formations ont maintenant le goût de simplement jouer au football. (Photo Métro Média - Jean Carrier)

FOOTBALL. Pour une septième saison consécutive, le Rouge et Or de l’Université Laval affrontera les Carabins de l’Université de Montréal en finale de la Coupe Dunsmore. Une rivalité qui représente simplement ce qu’il y a de meilleur au football universitaire canadien.

«C’est tellement une belle rivalité avec deux formations qui se respectent en dehors et sur le terrain. C’est un plaisir de participer à ces rencontres», déclare d’entrée de jeu le pilote des visiteurs, Dany Maciocia.

Même son de cloche pour son homologue, Glen Constantin, qui assure qu’il ne se tanne pas de participer à ces rencontres très intenses. «C’est très gratifiant, la motivation est au plus haut et ce sont nos plus grands rivaux. Nous avons eu une excellente préparation pour la rencontre.»

Petits détails

Pour l’entraîneur de la formation de la métropole, un match serré est encore au menu pour cette finale. «Même si le dernier match à Québec s’est terminé 16-3 pour Laval, nous étions dans la partie. Il y a eu un seul touché et c’était un jeu truqué. La vérité est qu’on ne chamboulera pas tout ce que l’on fait comme équipe pour cette rencontre, on va simplement ajuster quelques petites choses. On veut appliquer un peu plus de pression sur le quart-arrière qu’au deuxième match, mais on va continuer à varier ce que l’on fait.»

L’entraîneur-chef des bleus ne cache pas qu’un facteur important dans la décision de changer de pivot en cours de saison est la mobilité que Frédéric Paquette-Perreault apporte à sa formation. «C’est certain qu’on va essayer d’exploiter sa mobilité. Ce ne sera pas toujours des jeux appelés par les entraîneurs, il va le faire naturellement et j’espère qu’on sera en mesure de faire des gros jeux. Il a simplement besoin d’étirer le jeu avec ses jambes pour briser la couverture de la tertiaire sur nos receveurs. Nous avions accordé trop de sacs lors de la deuxième rencontre pour espérer l’emporter et j’espère que notre attaque sera en mesure de négocier des situations de deuxième essai acceptables. Si l’on se retrouve en deux et long comme au dernier match, ça pourrait être encore difficile.»

Pour terminer, le dirigeant a mentionné à quel point cette saison était unique pour lui et sa troupe. «J’ai adoré travailler avec nos nouveaux entraîneurs et changer complètement notre offensive. Je crois qu’on commence à peine à voir toutes les possibilités de notre attaque. Finalement, nous essayons de toujours créer une ambiance familiale avec notre équipe et c’est pour cela que j’ai amené mon père à la conférence de presse aujourd’hui, c’est le MVP de ma vie», termine en riant Dany Maciocia.

«Iron Bowl»

Pour Glen Constantin, il est inutile de motiver sa troupe à la veille de ce match crucial. «On veut essayer de prendre avantage de toute l’énergie qu’il y aura au stade Telus demain. Une rivalité qui se compare à Auburn-Alabama au sud de la frontière (Iron Bowl). Deux solides équipes et la formation qui remportera la partie est celle qui va commettre le moins d’erreurs.»

Le pilote du Rouge et Or a mentionné à plusieurs reprises l’importance pour sa défensive de ne pas laisser courir le quart-arrière adverse comme il le veut. «Il faut vraiment faire attention à sa mobilité. Pour notre équipe, Thomas Bolduc doit continuer de bien bouger le ballon. J’aime son attitude, il semble être dans sa bulle. Il devra solutionner le puzzle que va donner les Carabins et je m’attends à quelques jeux exotiques de nos adversaires en défensive», affirme le pilote lavallois.

De son côté, le grand patron du programme de football a mentionné à quel point la dernière saison lui a fait chaud au cœur. «Cela a été très émotif et je suis très heureux d’avoir pu croiser plusieurs anciens lors de cette 25e saison du programme. Il y a 390 gradués depuis les débuts du football avec le Rouge et Or et je suis très fier de les voir devenir des personnes de qualité pour la société. »

Pour la rencontre ultime, le Rouge et Or pourra compter sur les retours au jeu des receveurs d’impact Jonathan Breton-Robert, Vincent Forbes-Mombleau, Mathieu Robitaille ainsi que du bloqueur Nicolas Thibodeau, le porteur de ballon Alexis Côté et le secondeur Alec Poirier. Glen Constantin était d’ailleurs très heureux de pouvoir compter sur ce dernier alors qu’il a mentionné que ce genre de match physique était exactement les rencontres auxquelles le secondeur excelle.

Plus de 8600 billets avaient déjà trouvé preneurs pour la rencontre ultime, qui commencera samedi à 14h.

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *