Beauport Express
11:59 6 novembre 2019

La dernière chance de Maxime Potvin

La dernière chance de Maxime Potvin
Maxime Potvin a remporté une médaille d’argent aux Championnats du monde WTF en 2009. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

TAEKWONDO. Imaginez-vous que vous êtes à un fil de réaliser votre rêve de petit gars, il ne reste qu’à gagner un dernier combat en sélection olympique pour gagner un billet pour les Jeux de Rio. Dans la dernière minute du combat, Maxime Potvin reçoit un coup de pied de son adversaire qui lui fait perdre son avance. Il est incapable de rattraper l’écart avec son adversaire et perd par un seul point. Une défaite cruelle.  

«Il n’y a pas de doute, ça a pris du temps à se remettre de cette défaite-là. Un combat comme celui-là, ça laisse des cicatrices», exprime l’athlète beauportois de 32 ans tout en s’efforçant de ne pas trop penser à ses douloureux souvenirs.

Après s’être accordé une pause de deux ans, il décide de revenir à la compétition. «L’adrénaline des combats me manquait. J’ai continué à garder la forme en pratiquant le crossfit, mais je m’ennuyais de la gang, de mon entraîneur et j’ai décidé de m’accorder une dernière chance pour atteindre mon rêve olympique.»

En janvier dernier, la résilience de l’athlète allait être de nouveau mise à rude épreuve. Lors de la sélection canadienne pour les championnats panaméricains de taekwondo, il dispute un combat en finale dans la catégorie des 80kg. Menant 8 à 7 avec huit secondes à faire à l’affrontement, sa jambe gauche heurte son adversaire et le fier combattant s’écroule de douleur. La blessure est importante: fracture du tibia de la jambe gauche. Son rêve olympique est à nouveau compromis alors qu’il perd le combat par disqualification et rate des compétitions importantes afin d’accumuler des points pour la qualification olympique.

Maxime Potvin possède la curieuse habitude de se masser les pieds avant une compétition. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

L’ultime tentative

L’opération se passe bien et contre toute attente Maxime Potvin revient 10 mois plus tard à la compétition. À regarder le Beauportois s’entraîner, l’athlète semble très à l’aise dans ses mouvements et la blessure semble être loin derrière lui. Cependant, il garde un petit souvenir de l’incident.

«Il a une tige de métal dans la jambe. Je suis surpris qu’il ne fasse pas sonner les détecteurs de métal à l’aéroport», blague son entraîneur Paul Germain, qui le suit depuis l’âge de 14 ans.

Après une préparation finale en Croatie, ce sera le moment de vérité pour Maxime Potvin alors qu’il devra remporter deux compétitions, dont la sélection continentale pour obtenir son billet pour Tokyo. Un exploit que son entraîneur est confiant de le voir réussir.

«Je ne serais pas ici à l’entraîner si je ne le croyais pas capable de le faire. Il possède beaucoup d’expérience, il est talentueux et le fait qu’il n’y ait plus de lendemain en fait un athlète très dangereux pour ses adversaires», fait remarquer son entraîneur.

Le principal intéressé résume très bien la situation. «Ça passe ou ça casse! Je ne me place pas trop de pression sur les épaules et je crois en mes chances. Je n’aurai pas de regret advenant un échec», termine le membre du Club de taekwondo Beauport.

Le longiligne athlète possède une longue portée avec sa grandeur de six pieds et trois pouces. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Projet d’avenir

Même s’il est titulaire d’un baccalauréat en intervention sportive de l’Université Laval, Maxime ne prévoit pas se lancer dans cette avenue une fois sa carrière terminée. «J’ai déjà des investissements en immobilier et c’est vers cela que je veux me diriger. Cependant, j’aimerais quand même m’impliquer en taekwondo en ouvrant un gymnase spécialisé. Cette salle de performance serait à la fine pointe de la technologie et accueillerait les meilleurs athlètes. Quand je compare nos installations en taekwondo à d’autres pays, disons poliment que c’est archaïque.»

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *