Football
14:32 17 octobre 2019

Carabins vs Rouge et Or: le premier rang en jeu

Carabins vs Rouge et Or: le premier rang en jeu
Glen Constantin a mentionné que le football est le sport d'équipe ultime. (Photo Métro Média - Jean Carrier)

Avec plus de 16 000 billets vendus pour la rencontre de dimanche après-midi au stade Telus, il est à nouveau évident qu’une visite de la formation montréalaise en territoire lavallois revêt un cachet particulier. L’entraîneur-chef Glen Constantin était à nouveau emballé de jouer face aux grands rivaux de l’Université Laval.

«C’est un match très attendu et l’enjeu est grand. Nos joueurs sont frais et dispos et ils ont hâte d’affronter les Carabins. Ce sont toujours des matchs intenses, mais même si l’importance est élevée, cela ne définit pas notre saison», mentionne l’entraîneur-chef qui en a vu d’autres.

Le pilote lavallois n’a pas hésité à envoyer quelques flèches à ses opposants dont une bien sentie au demi défensif Bruno Lagacé qui était allé de déclarations incendiaires après la défaite du Rouge et Or à Montréal en disant qu’il ne pensait pas que le Rouge et Or était assez fort pour être une bonne opposition pour eux et que même à Laval la foule n’aurait pas une grande incidence sur la partie.

«Je ne pense pas que sa déclaration va amener une motivation supplémentaire. Dans la conférence du RSEQ, une valeur importante est le respect. On essaie d’inculquer cette notion à nos joueurs et aussi de gagner avec humilité. Chez nous, on ne fait pas ce qu’il a fait, on ne fait juste pas ça !»

Préférant parler de la partie, Glen Constantin a aussi fait valoir qu’il s’attendait à voir la meilleure version des Carabins sur son terrain. «Les Carabins se préparent de façon différente contre les autres formations de la conférence que contre nous. Pour une raison que j’ignore, leur rendement est différent. Il n’y a pas de règle de trois qui s’applique et ce n’est pas parce qu’on a gagné par plus de 70 points face à Concordia et qu’ils ont gagné difficilement face aux Stingers et qu’ils ont perdu à Sherbrooke que la partie est déjà gagnée d’avance.»

Joanik Masse se plaît à courir de façon robuste contre les défensives adverses. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Le pilote lavallois a aussi profité du moment pour faire l’éloge de son quart-arrière Thomas Bolduc qui vivra son baptême de feu face aux Carabins. «On veut être plus équilibré qu’à Montréal où l’on avait trop couru. J’aime notre progression depuis notre défaite face aux Carabins. Nous avons vraiment progressé sur le front défensif. Pour notre quart-arrière, on l’envoie dans la fosse aux lions, mais je trouve son calme impressionnant depuis qu’il est aux commandes de l’offensive. Il a des choses à améliorer comme la semaine dernière contre McGill lorsqu’ils ont joué des défensives homme à homme (Couverture 0) en amenant de la pression, mais on travaille là dessus.»

Les Carabins ont annoncé sur les réseaux sociaux qu’ils procédaient à un changement de quart-arrière face au Rouge et Or alors que l’ancien quart-arrière de McGill, Frédéric Paquet-Perreault, sera de l’alignement partant. «Il est plus mobile que Dimitri Morand, mais je ne m’attends pas à de grands changements, ils vont jouer le même système offensif et je ne serais pas surpris de voir les deux pivots», termine l’entraîneur-chef.

Intensité

Maxym Lavallée a déclaré qu’il y avait toujours des choses à améliorer sur le terrain. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Pour le porteur de deuxième année, Joanik Masse, une partie face aux Carabins revêt un cachet bien spécial. «Cela demeure nos plus grands rivaux et on le sent dans la préparation de toute l’équipe. Ce sont des parties tellement plaisantes à jouer avec beaucoup d’intensité. Ils ont une très bonne défensive et il faudra bien exécuter. La formation qui commettra le moins d’erreurs va l’emporter», affirme celui qui a reçu de beaux compliments de son entraîneur-chef sur sa façon de courir verticalement et en puissance.

Même son de cloche pour le demi défensif du Rouge et Or Maxym Lavallée. « C’est important de prendre la partie un jeu à la fois et ne pas trop se laisser emporter par nos partisans. Le jeu aérien des Carabins s’est amélioré avec l’éclosion de Kevin Kaya et l’émergence de Carl Chabot, il faudra faire les petits détails pour aller chercher la victoire. La clé du match sera de faire le moins d’erreur possible», termine l’étudiant en intervention sportive qui se dit satisfait de sa progression individuelle depuis le début de la saison.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *