Charlesbourg Express
15:59 4 octobre 2019

Un ancien footballeur redirige sa carrière en e-sport

Un ancien footballeur redirige sa carrière en e-sport
Montage avec Bryan Michaud-Guérard comme receveur pour les Titans de Limoilou et sa nouvelle carrière au Madden Classic. (Photo tirée de Facebook et gracieuseté – Marc-Antoine Hallé)

TECHNOLOGIE. Après avoir connu une carrière très respectable comme footballeur où Bryan Michaud-Guérard a porté les couleurs de l’Arsenal de l’Académie Saint-Louis et des Titans de Limoilou, le jeune homme a trouvé une autre façon de reproduire l’adrénaline ressentie sur le terrain en participant au Madden Classic à Arlington, au Texas. La compétition du jeu vidéo de football le plus populaire de la planète est un évènement très couru aux États-Unis alors que les meilleurs joueurs du monde participent pour espérer devenir le champion du tournoi.

«Définitivement, il y a un sentiment de compétition qui embarque et le désir de vaincre est très présent. Il y a d’autres similitudes avec le vrai football alors que je dois me préparer spécifiquement à mes adversaires et établir un plan de match que je dois suivre pour espérer l’emporter», mentionne celui qui désire entreprendre une technique en animation 3D prochainement.

Comme bien des jeunes footballeurs, il a commencé à jouer au jeu vidéo Madden NFL pour le plaisir. «Quand tu joues au football, c’est naturel de vouloir jouer à un jeu vidéo de football. J’ai commencé à jouer avec des amis sans me prendre au sérieux. Quand j’ai terminé ma carrière de football comme receveur de passe en 2014-2015, c’est devenu plus intense et à la sortie de l’édition Madden 2018, je me suis aperçu que j’étais devenu vraiment bon et que je pouvais espérer affronter les meilleurs.»

Bryan assure qu’il est déjà dans le top 5 des meilleurs joueurs au Canada. (Photo gracieuseté)

Destination Arlington

Avec des résultats en ligne très positifs, Bryan décide de s’acheter un billet d’avion pour le Texas et de prendre part à la première compétition d’importance de l’année. «Il y a quatre tournois majeurs dans l’année et Arlington est le premier de la saison avec une bourse de 35 000$ au gagnant. Je voulais évaluer où mon niveau de jeu était rendu et je suis vraiment content de comment ça s’est déroulé. J’ai terminé avec une fiche de trois victoires et deux défaites pour le 129e rang sur 500 participants. C’est certain que j’aurais aimé finir dans le top 64 et recevoir une bourse pour ma performance, mais ça m’a permis de constater que je suis vraiment proche du niveau des meilleurs joueurs», affirme celui qui désire ardemment prendre part au prochain gros tournoi en Californie avec une bourse de 100 000$ au gagnant.

Avenir immédiat

Pour le jeune gamer, la pratique du jeu en ligne demeure cruciale pour continuer son développement. «Je joue entre 20 et 40 heures en ligne par semaine. Je travaille dans une usine de papier ce qui me restreint un peu, mais j’ai une copine très conciliante fort heureusement. Je dois maintenant affronter les meilleurs et l’emporter pour améliorer mon classement. Participer à la compétition m’a vraiment motivé à devenir meilleur. Le e-sport prend de plus en plus de place dans le marché sportif et j’adorerais en faire une carrière.»

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *