Quebec Hebdo
01:20 4 octobre 2019

Une ambiance de feu pour les champions de la NBA à Québec

Charles Dubé-Brais a entraîné à Rochebelle avant de devenir assistant-entraîneur pour la formation de la G-League des Raptors. (Photo Métro Média - Jean Carrier)
Un montant d'argent appréciable pour le programme du Rouge et Or (Photo Métro Média - Jean Carrier)
Plusieurs jeunes adeptes du basketball était présent au match avec les couleurs des Raptors. (Photo Métro Média - Jean Carrier)
Il y avait même des jeux pour les plus jeunes. (Photo Métro Média - Jean Carrier)
Pascal Siakam dans la période d'échauffement. (Photo Métro Média - Jean Carrier)
Nick Nurse a loungé la ville de Québec. (Photo Métro Média - Jean Carrier)
Julie dionne était comblée par la visite des Raptors.(Photo Métro Média - Jean Carrier)
Des officiels de la NBA s'occupaient d'arbitrer la rencontre intra-équipe.(Photo Métro Média - Jean Carrier)
Chris Boucher semblait très à l'aise avec les médias. (Photo Métro Média -Jean Carrier)

BASKETBALL. Après avoir passé les cinq derniers jours dans la Vieille Capitale à s’entraîner, les Raptors de Toronto terminaient leur camp d’entraînement à Québec avec un match intra-équipe. Pour les amateurs de basketball de la région, c’était enfin le moment où ils pouvaient venir observer les faits et gestes des joueurs qui ont captivé la nation lors des séries éliminatoires de l’an dernier. Avec une salle comble de 3336 spectateurs présents au gymnase Desjardins de l’Université Laval, il y avait une ambiance survoltée au moment de mettre le ballon en jeu.

«Je ne suis pas surpris de l’accueil du public. Que ce soit à Montréal ou à Québec, le monde aime le basketball et c’est toujours plaisant de sentir les gens derrière moi», mentionne l’ailier Chris Boucher. Pour le jeune homme originaire de Montréal, la prochaine saison est cruciale alors qu’il tente de percer la rotation régulière de la formation ontarienne et de voir du temps de jeu intéressant. «Je suis satisfait de ma performance ce soir. Je n’ai pas aimé que mon équipe (les blancs) perde, mais il y a du positif. J’essaie toujours de m’améliorer comme joueur et comme être humain. C’est ce que j’aime de ce sport, il te permet de faire les deux.»

(Photo Métro Média – Jean Carrier)

Pour l’entraîneur-chef Nick Nurse, le camp d’entraînement à Québec a été un succès sur toute la ligne. «De l’accueil que nous avons eu, aux installations de basketball à l’Université Laval et la ville de Québec qui est simplement incroyable, je donne la note de A+. J’ai aussi aimé la quiétude de l’endroit, nous avons pu travailler en paix et circuler dans la ville sans se faire déranger. Nous allons considérer à nouveau revenir ici pour refaire l’expérience. Je peux vous dire également que c’est la meilleure partie intra-équipe que nous avons eu depuis sept ans. La foule était vraiment bruyante et l’énergie était géniale.»

Nick Nurse a loungé la ville de Québec. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Si l’organisation torontoise semblait aux anges, les amateurs étaient également ravis. Plusieurs jeunes joueurs de basketball étaient sur place pour encourager les Fred Van Vleet, Pascal Siakam et Serge Ibaka. «C’est impressionnant de les voir de proche. C’est vraiment une belle expérience, j’aurais aimé que les joueurs démontrent un peu plus d’intensité, mais le spectacle est solide», mentionne Adèle Maltais, une jeune basketteuse du Séminaire Saint-François.

En ce qui concerne la partie, la formation des noirs, qui comptait beaucoup plus de joueurs réguliers a remporté le match sur la formation des blancs. Serge Ibaka a été dominant avec son jeu à l’intérieur pour les noirs tandis que Fred Van Fleet avait le compas dans l’œil pour les tirs de l’extérieur. Chris Boucher a eu une belle séquence au début du deuxième quart avec deux dunks consécutifs en plus d’ajouter un tir de trois points dans une cause perdante. Son entraîneur a mentionné qu’il avait été satisfait de son rendement.

Plusieurs jeunes adeptes du basketball était présent au match avec les couleurs des Raptors. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

L’Université Laval comblée

Pour Julie Dionne, directrice du Service des activités sportives de l’Université Laval, la venue des Raptors est simplement le plus grand événement de basketball de l’histoire du Rouge et Or. «Oui, je pense que ça laisse peu de doute et je peux affirmer que l’expérience a été très positive. Il faudra laisser la poussière retomber pour faire un bilan, mais ça été vraiment plaisant cette semaine. C’est évident que nous voudrions qu’ils reviennent à Québec.»

Julie dionne était comblée par la visite des Raptors.(Photo Métro Média – Jean Carrier)

Finalement, pour ceux qui se demandaient où les joueurs avaient logé pendant le séjour à Québec, les dirigeants ont opté pour l’hôtel Fairmont Le Château Frontenac. La proximité avec le Vieux-Québec a été ce qui a fait pencher la balance pour l’endroit historique.

Charles Dubé-Brais a entraîné à Rochebelle avant de devenir assistant-entraîneur pour la formation de la G-League des Raptors. (Photo Métro Média – Jean Carrier)
Pascal Siakam dans la période d’échauffement. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *