Actualités
18:13 19 juin 2019

Complexe sportif à double vocation au Séminaire Saint-François: une première dans la région de Québec

Complexe sportif à double vocation au Séminaire Saint-François: une première dans la région de Québec
La vue de l’entrée du nouveau complexe sportif. (Photo gracieuseté – Séminaire Saint-François)

INFRASTRUCTURE. Comme l’avait annoncé en exclusivité le journal L’Appel le 10 juin dernier, le Séminaire Saint-François a procédé à l’annonce d’un nouveau complexe sportif doté d’un aréna et d’un terrain synthétique intérieur d’un montant de 8,2M$. De ce fait, le Séminaire Saint-François devient la première école de la région de Québec à se doter d’un tel complexe.  

Le nouveau bâtiment de 67 933 pieds carrés sera situé sur le terrain nord-ouest de l’école. La portion aréna disposera d’une glace de dimension nord-américaine ( 200 X 85 pieds) qui servira pour le hockey et le patinage artistique. La portion surface synthétique ( 200 X 100 pieds) servira pour le soccer à 7, le football, le baseball, le rugby, le cheerleading et l’ultimate frisbee. Chaque plateau pourra accueillir 250 spectateurs.

Le cachet de la nouvelle bâtisse sera un mur de rideau de verre avec vue sur le Mont-Bélair dans la portion stade. La construction de l’édifice devrait commencer dans les prochaines semaines avec comme objectif de livraison le début janvier 2020.

«Le Juvénat Notre-Dame possède un terrain synthétique couvert, mais nous sommes les seuls qui auront les deux. Je suis particulièrement fier de réaliser le projet sans aide gouvernementale. Nous allons être maîtres chez nous», mentionne le futur directeur général de l’école, Luc Savoie.

Pour parvenir à cette réalisation, une collaboration importante avec Sports d’équipe de la capitale (SEC) a été annoncée. Si le Séminaire Saint-François est propriétaire de la bâtisse, il reviendra à Claude Lévesque, directeur général de SEC, de gérer les opérations quotidiennes de la bâtisse et de s’occuper de garder les plateaux occupés. «Ça fait plusieurs mois qu’on recherche un partenariat important avec une école et on l’a trouvé. Nous étions en recherche de plateau depuis que les terrains d’Expo-Cité ont été fermés par la Ville. Je suis confiant de pouvoir amener un roulement de plus de 100 000 personnes par année au nouveau complexe. Mon but est que ça roule 365 jours par année.»

Une vue aérienne de l’avant du site du Séminaire Saint-François. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

La division des plages horaires est plutôt simple alors que l’institution scolaire aura priorité le jour entre 8h et 16h30 et le SEC prendra le relais de 16h30 à minuit.

Énorme avantage

En se dotant de cette nouvelle infrastructure, l’école à vocation sportive vient de donner un énorme coup de pouce à ses programmes sportifs. «Le complexe ne sera pas suffisant pour faire pratiquer toutes les équipes à l’intérieur de celui-ci, mais on devrait quand même économiser 60 000$ par année sur le transport et les frais pour louer des plateaux à l’extérieur de l’école. Cependant, ce qui ne se mesure pas est l’économie de temps dont nos équipes vont profiter et le sentiment d’être dans nos choses quand les joueurs pratiqueront dans le nouveau complexe. Pour le hockey ce sera un gros avantage et le but est de réussir à faire pratiquer toute la structure intégrée du programme Blizzard dans nos murs», assure Luc Savoie.

Maximum atteint

Après avoir essuyé une baisse de la clientèle dans les dernières années, le Séminaire Saint-François aura 245 nouveaux élèves de la 1re secondaire qui fréquenteront l’institution de Saint-Augustin-de-Desmaures en septembre prochain. L’arrivée du nouveau complexe laisse envisager à la direction que le maximum d’élèves possible sera atteint chaque année comme ce sera le cas l’an prochain. «J’espère que ça demeure ainsi, c’est le but. Il y a présentement 1160 élèves dans l’école et le maximum possible est de 1245 et on espère l’atteindre dans quatre ans. Il y a plus de 900 élèves-athlètes dans nos murs et on espère que l’offre de services sera complète avec cet énorme projet», termine le dirigeant.

La photo officielle de l’annonce avec le maire Sylvain Juneau qui a mentionné qu’il n’était pas inquiet de voir une baisse d’achalandage à l’aréna de Saint-Augustin en raison du nouveau complexe du SSF. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *