Football
13:14 25 avril 2019

Repêchage de la Ligue canadienne de football: Christian Dallaire pave la voie pour ses frères

Repêchage de la Ligue canadienne de football: Christian Dallaire pave la voie pour ses frères
Une fois sa carrière terminée, Christian aimerait bien rester dans le domaine sportif et ne détesterait pas retourner dans sa Beauce natale. (Photo gracieuseté Rouge et Or – Mathieu Bélanger)

FOOTBALL. Le receveur de passe du Rouge et Or Christian Dallaire veut faire mentir les sceptiques alors qu’il tente sa chance au prochain encan de la Ligue canadienne de football (LCF). Même si l’athlète de Saint-Georges a été incommodé par les blessures lors des deux dernières saisons, il a suffisamment impressionné pour recevoir une invitation pour passer les tests du combine de la LCF le 13 mars dernier.

«Je n’en revenais pas quand j’ai reçu l’invitation, j’étais vraiment surpris parce que je ne suis pas le gars avec les meilleures statistiques en raison des blessures, mais ça m’a donné une motivation supplémentaire. J’ai fait une bonne préparation et je suis satisfait des tests même si je pense que j’aurais pu faire mieux», mentionne l’étudiant en kinésiologie qui est inscrit à la maîtrise pour le prochain trimestre.

Celui qui a évolué au poste de quart-arrière au niveau collégial et à ses deux premières saisons avec le Rouge et Or pense qu’il peut aider une formation du prochain niveau. «Le fait d’avoir évolué comme pivot m’aide vraiment dans la compréhension du jeu. Je crois que c’est ma plus grande force et je pense avoir démontré au combine que j’ai des très bonnes mains. Être repêché serait un gros bonus, mais si ça ne marche pas ce n’est pas la fin du monde. Je vais simplement revenir disputer ma cinquième saison à Québec.

La famille Dallaire, une famille comme il s’en fait peu. (Photo gracieuseté)

Grosse famille et chemin prédestiné

Fils aîné de Carl Dallaire et Marie-Josée Samson, Christian Dallaire a six frères et sœurs. Une famille tissée serrée où tous les membres de la famille font du sport. «J’ai joué à plein de sports quand j’étais jeune comme le volleyball et le basketball, mais c’est vraiment le football que j’ai adopté. Mes quatre frères jouent au football et même mes deux sœurs ont joué! Mon père a joué pour les Condors dans sa jeunesse et ça doit être dans notre sang», mentionne le jeune homme de 23 ans.

Le chemin à suivre était déjà tout tracé pour celui qui est le précurseur pour le reste de ses frères. «J’ai joué au football à la polyvalente Saint-Georges et après pour les Condors. Quand j’étais jeune, je regardais le Rouge et Or à la télévision et c’était un rêve de me joindre à l’équipe. Je n’ai jamais hésité dans le recrutement, je voulais venir à Laval.»

Entre frangins

Christian a eu la chance de jouer avec un de ses frères avec la formation lavalloise alors que Charles a enfilé l’uniforme, mais l’aventure a pris fin rapidement alors que son frère a subi une blessure au genou qui a mis fin à sa carrière.

L’une des raisons pour laquelle Christian tient à disputer une dernière saison à Laval est l’arrivée de son deuxième frère, David, avec l’équipe. «Je n’aurai plus jamais cette chance et j’aimerais vraiment vivre ça. J’aimerais aussi revenir comme vétéran et aider les receveurs plus jeunes. Je pense que le fait de faire partie d’une grosse famille m’a enseigné à penser aux autres et s’entraider et c’est pourquoi je pense être un bon coéquipier.»

Questionné s’il veut lui-même avoir une famille plus tard, la réponse du joueur du Rouge et Or n’a pas tardé à venir. «Aucun doute, je veux quatre enfants et c’est non négociable», termine le futur kinésiologue avec un sourire, mais en demeurant parfaitement sérieux.

Montage avec les frères Dallaire dont Christian avec le Rouge et Or. (Photo gracieuseté)
Les frères et soeurs Dallaire. (Photo gracieuseté)

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *