Football
13:00 16 avril 2019 | mise à jour le: 28 juin 2019 à 10:15 temps de lecture: 3 minutes

Repêchage de la Ligue canadienne de football: Garand-Gauthier veut aller au bout de sa passion

Repêchage de la Ligue canadienne de football: Garand-Gauthier veut aller au bout de sa passion
Benjamin et son frère Félix ont pu participer conjointement à la victoire du Rouge et Or le 3 novembre dernier. (Photo gracieuseté)

FOOTBALL. Même s’il n’a pratiquement pas foulé le terrain lors de sa dernière saison universitaire en raison d’une déchirure au tendon d’Achille, le centre arrière du Rouge et Or Benjamin Garand-Gauthier garde espoir en vue du prochain repêchage de la Ligue canadienne de football (LCF) le 2 mai prochain.

«Évidemment, ça fait un an que je n’ai pas joué réellement, mais j’ai tout de même beaucoup de vidéos de mes autres saisons et je suis complètement rétabli», soutient le jeune homme de 25 ans confiant. L’étudiant en orientation a aussi souligné un phénomène bien connu de ceux qui ont joué au football. «C’est un cliché, mais c’est l’un des seuls sports qui est impossible à pratiquer un mardi soir avec tes chums ou dans une ligue de garage. Alors je veux aller au bout de ma passion et on verra ce qui arrivera.»

C’est lors du Défi Est-Ouest que Garand-Gauthier s’est déchiré le tendon d’Achille. (Photo gracieuseté)

Incident de parcours

C’est lorsqu’il a participé au Défi Est-Ouest Valero en mai 2018, un match opposant les meilleurs espoirs admissibles au repêchage 2019, que la déchirure est survenue. Avec du recul, Garand-Gauthier considère la remise en forme après sa blessure comme la plus grosse épreuve qu’il ait eu à surmonter dans sa vie. «On m’avait dit que ma réhabilitation prendrait de six à huit mois, ce qui écartait toute chance de retour au jeu cette année. Finalement, tout a bien été et j’ai pu jouer un match de série. C’est une fierté pour moi.»

Un rêve réalisé

Le match en question a d’ailleurs un certain cachet. En fait, c’est le seul dans toute sa carrière universitaire où il a pu jouer aux côtés de son frère Félix, également centre arrière pour l’Université Laval. Les deux anciens des Nordiques de Lionel-Groulx ont donc pu participer conjointement à la victoire de 40-0 du Rouge et Or sur le Vert et Or de Sherbrooke le 3 novembre dernier.

«Juste d’avoir pu jouer une game ensemble, c’était vraiment incroyable», raconte le joueur de six pieds un pouce et 240 livres.

Benjamin aurait normalement eu l’occasion de jouer aux côtés de son frère cadet toute la dernière saison puisque ce dernier avait été transféré de l’unité défensive à l’attaque, également comme centre arrière. Un rêve partagé par le duo Garand-Gauthier qui allait se réaliser. Cependant, le destin en aura voulu autrement et c’est Félix qui a dû occuper ce poste, seul. «Il est devenu partant et il a été excellent. Il a surpassé toutes les attentes», a souligné humblement l’aîné.

Pour la suite, Benjamin se croise les doigts et espère entendre son nom au prochain repêchage de la LCF. (Photo gracieuseté)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *