Quebec Hebdo
16:42 18 février 2019

Rouge et Or basketball féminin: toujours invaincue, la formation veut entrer dans l’histoire

Rouge et Or basketball féminin: toujours invaincue, la formation veut entrer dans l’histoire
Le Rouge et Or est en quête d'un premier championnat national. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

BASKETBALL. Depuis maintenant 47 années qu’il se joue du basketball féminin à l’Université Laval et aucune formation du Rouge et Or n’a jamais réussi à remporter le championnat national, s’inclinant en finale en 2002 et 2017. Semée numéro un au pays depuis le premier classement du top 10 de la ligue USPORTS en octobre 2018, l’édition actuelle n’a pas perdu un seul match depuis le début de la saison et pourrait bien ramener à Québec ce titre tant convoité.

«Nos yeux sont présentement sur la fin du calendrier régulier et le championnat provincial qui va suivre. J’aime cependant nos chances de remporter le provincial cette année», s’empresse de préciser l’entraîneur-chef Guillaume Giroux.

Guillaume Giroux a mentionné, que la défaite de l’an dernier face à Régina au championnat canadien, a inspiré sa formation sur le jeu de transition en 2018-2019. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Cette décision de ne pas regarder trop en avant semble plutôt sage alors que le dernier championnat provincial lavallois date de 2011. Depuis ce temps, l’Université McGill règne sur la province, n’ayant pas échappé un seul championnat. La formation montréalaise semble prendre un malin plaisir à vaincre le Rouge et Or dans les moments importants comme la finale provinciale de l’année dernière remportée sur le parquet de Québec. Cependant, la formation du Rouge et Or compte sur plusieurs finissantes et l’équipe semble confiante pour renverser la vapeur cette année.

«Il n’y a pas de pression sur nous même avec notre fiche immaculée, nous connaissons  la déception d’une défaite en finale et il n’y a pas pire sentiment au monde et je pense que ça nous aide à jouer de façon plus libre que par le passé», précise l’ailier de dernière année, Naomi Lavallée.

Naomi Lavallée joue du basketball inspiré depuis le début de la campagne pour le Rouge et Or. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Il n’y a pas seulement ce sentiment de liberté qui explique les succès du Rouge et Or cette saison alors que l’ajout de Khaléann Caron-Goudreau, venue des Longhorns de l’Université Texas de la NCAA, vient combler un manque de grandeur qui était présent par le passé. «Elle amène de la robustesse, c’est une joueuse très physique qui est le morceau manquant à notre formation. Je crois aussi que notre éthique de travail est cruciale pour nous, car nous travaillons très fort dans les pratiques depuis le début de la saison et c’est comme ça que les championnats se remportent», déclare l’arrière finissante Claudia Émond.

Formation à l’image de l’entraîneur

Dans les sports, il arrive souvent que l’équipe dirigée par un entraîneur prenne les traits dominants du chef de file. C’est ce qui semble être le cas ici. «Il est intense, il est exigeant, il est terre à terre et il sait ce qu’il veut et je pense que nous jouons aussi de cette façon. De toute façon, il ne nous laisse pas le choix», ajoute à la blague l’ailier Jane Gagné.

La nouvelle acquisition Khaléann Caron-Goudreau en rajoute:«C’est mon entraîneur préféré depuis que je joue au basketball, il a à cœur notre bonheur tout en exigeant l’excellence. C’est comme un père pour nous.»

Adversité

Même si le Rouge et Or accumule présentement les victoires faciles et est en voie d’inscrire le record pour le plus grand nombre de points marqués dans la conférence du RSEQ, Guillaume Giroux sait que les choses vont se corser bientôt. «Je serais très surpris si nous continuons à marcher sur notre opposition jusqu’à la fin de l’année. Les choses ont tendance à se resserrer en séries éliminatoires. Cependant, si nous trouvons une façon de continuer à lancer à un haut pourcentage du trois points, nous serons très difficiles à battre.»

«Ça ne dérange pas qui nous allons affronter, nous voulons seulement gagner», conclut l’ailier de 6’3 » Khaléann Caron-Goudreau

À l’approche des séries éliminatoires, le Rouge et Or n’a jamais semblé mieux équipé pour partir à l’assaut du championnat national et de possiblement entrer dans l’histoire.

Il arrivait souvent à Khaléann Caron-Goudreau de jouer contre des gars à l’Université Texas, ce qui explique son intensité défensive et son jeu robuste sous les paniers. (Photo Métro Média – Jean Carrier)
Jane Gagné est une menace constante en périmètre pour la troupe de Guillaume Giroux. (Photo Métro Média – Jean Carrier)
L’arrière Sarah-Jane Marois est présentement au second rang au Canada pour son efficacité au tir de trois points avec 44,8%. (Photo Métro Média – Jean Carrier)
Le dernier championnat provincial du Rouge et Or basketball féminin remonte à 2011. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *