L'Autre Voix
17:08 7 janvier 2019

Skieurs et planchistes, prudence sur les pistes

Les stations de ski et l’ASSQ recommandent fortement de porter un casque en tout temps pour éviter les blessures.

Les douces températures de la fin de semaine auront sans doute encouragé les adeptes de sports de glisse à se lancer sur les pentes. Toutefois, avec de récents accidents survenus dans des montagnes du Québec au cours des derniers jours, l’Association des stations de ski du Québec (ASSQ) tient à sensibiliser les skieurs et les planchistes au Code de conduite en montagne et au port du casque.

Pour éviter d’autres tragédies comme celles qui ont coûté la vie à une adolescente de 15 ans en Abitibi et à un jeune homme de 22 ans au Lac-Saint-Jean pendant les Fêtes, l’ASSQ suggère des comportements sécuritaires à adopter sur les pistes et dans les remontées mécaniques. «Pour sa sécurité et celle des autres, chaque skieur doit adopter un comportement respectueux et se conformer au Code et aux autres règles en vigueur dans les stations», écrit l’Association des stations de ski du Québec.

Ainsi, puisque la popularité des sports en montagne ne dérougit pas, avec 1,4 million de Québécois qui pratiquent le ski alpin ou la planche à neige, le port du casque est obligatoire dans tous les parcs à neige du Québec depuis 2007. Même si aucune station ne contraint ses utilisateurs à porter un casque pour la descente régulière, l’ASSQ rappelle que cette protection, bien qu’elle ne rende pas invincible, fait «partie intégrante de l’équipement» et que «son port est fortement conseillé en vue de prévenir les blessures». Toutefois, on estime qu’environ 80% seulement des skieurs le portent.

Qu’en est-il ici?

Au Mont Sainte-Anne, comme dans les autres stations, aucun règlement n’oblige les skieurs et les planchistes à se munir d’un casque ailleurs que dans les parcs à neige, mais des mesures préventives sont visibles sur l’ensemble de la montagne.

Le port du casque est uniquement obligatoire dans les parcs à neige.

«Nous avons des mesures préventives comme l’affichage du code de conduite en montagne à différents endroits. Aussi, les plus grosses infrastructures (sauts et modules) se retrouvent dans un parc à accès restreint, où les usagers doivent avoir une carte d’accès pour y accéder. Le contrôle se fait par un agent à guérite, ce qui permet également de superviser le port du casque dans cette zone», précise la porte-parole de la station Mont Sainte-Anne, Lisa-Marie Lacasse.

Aussi, cette station et celle de Stoneham ont instauré cette année le port du casque obligatoire pour tous les employés en service. «Nous croyons que cette nouvelle politique se veut un bel exemple pour la clientèle, en plus d’assurer la sécurité de nos équipes», ajoute-t-elle.

En outre, l’ASSQ et ses membres, en collaboration avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, prévoient une tournée destinée à la promotion de la sécurité des skieurs et des planchistes dans 15 stations de ski.

Voici donc les lignes directrices du Code de conduite en montagne abordées:

  1. La règle d’or, le contrôle
  2. Priorité aux personnes qui vous précèdent
  3. Libérez la piste
  4. Aux intersections, priorité aux personnes plus haut
  5. Aidez les secouristes
  6. Non à l’équipement en folie
  7. Pas de drogues ni d’alcool
  8. Respectez la signalisation

Emilie Pelletier


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette