L'Autre Voix
18:12 20 décembre 2018

Course à obstacles : Rien d’insurmontable pour Dominik Mathieu

Un esprit sain dans un corps sain. Voilà la mentalité de Dominik Mathieu, un adepte de course à obstacles qui s’est vu décerner le prix de citoyen en santé par la municipalité de Boischatel.

Inscrit à une première course en 2014, c’est le coup de foudre absolu qui frappe Dominik Mathieu. Il n’en fallait pas plus pour que la discipline compétitive ne bouleverse les habitudes de l’homme de 43 ans et qu’il se mette à s’entraîner de façon plus intensive. «J’ai eu une prise de conscience sur le fait que malgré que je vieillisse, je veux rester jeune. J’ai décidé de cesser complètement certains comportements nocifs pour améliorer ma qualité de vie et je me sens aujourd’hui plus en forme qu’à 20 ans», estime-t-il alors qu’il s’entraîne depuis entre six et sept jours par semaine.

Puis, voyant qu’il performait de mieux en mieux, il s’est inscrit sans attendre dans la catégorie élite, où les groupes sont généralement plus rapides à franchir la ligne d’arrivée. «On a commencé à courir en petite gang d’amis, mais mon côté compétitif a pris le dessus, car j’adore me lancer des défis qui sont demandants», confie-t-il.

Et pour être demandant, ce l’est. Les courses à obstacles, qui font appel à l’endurance autant qu’à la force physique, constituent en effet des tracés pouvant aller jusqu’à 25 kilomètres en montagne, où les participants, classés par catégorie d’âge, doivent traverser une série d’épreuves disposées en chemin.

Une seule course à obstacles se déroule sur la Côte-de-Beaupré et il s’agit de la Northman race, au Mont-Sainte-Anne. D’autres se tiennent aussi au Massif de Charlevoix, au Lac-Beauport et à Stoneham.

Les reconnaissances

Avec sa propre compagnie d’entretien paysager, le Boischatelois admet qu’il n’a pas pu participer à autant de compétitions qu’il ne l’aurait souhaité, faute de temps. Cela ne l’a toutefois pas empêché de monter sur le podium quelques fois cette saison, une première pour l’athlète qui a même participé aux championnats du monde dans sa discipline.

Avec ces résultats qu’il qualifie de satisfaisants, Dominik Mathieu ne cache pas que son moral se porte à merveille et qu’il essaie de partager ses comportements santé à son entourage.

«Je n’avais jamais vécu une aussi grosse victoire de ma vie et ça me donne envie d’en faire encore plus. Je suis non seulement plus en forme, mais définitivement plus heureux. Tellement que je veux le transmettre à mes proches et que j’encourage mes amis à m’accompagner», soutient-il.

Ce sont d’ailleurs ces efforts qu’un proche a voulu saluer en soumettant sa candidature pour le Gala reconnaissance de Boischatel en tant que citoyen en santé. Même s’il ne cherche pas lui-même à être reconnu pour ses exploits physiques, M. Mathieu soutient tout de même que cet honneur lui donne la motivation nécessaire pour continuer de se dépasser.

«J’aime gagner et monter sur le podium, mais je ne veux pas nécessairement qu’on m’applaudisse pour autant. La mention de citoyen en santé est pour moi aussi gratifiante qu’une médaille», conclut celui qui entend multiplier les courses l’été prochain.

Emilie Pelletier


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette