Sports
22:00 29 octobre 2018

Une dernière saison de ski attend Philippe Marquis

SKI ACROBATIQUE. Après y être allé d’un exploit héroïque en atteignant la finale des bosses sur une seule jambe aux derniers Jeux olympiques, on pensait avoir observé le chant du cygne du skieur Philippe Marquis. Le Fidéen de 29 ans tente un retour à la compétition pour une dernière saison sur le circuit de la Coupe du monde.

Philippe Marquis est confiant que son genou droit tienne le coup pour le camp d’entraînement de l’équipe canadienne en Suisse.

(Photo CBC Sports – Kevin Light photo)

«Je me suis aperçu que je n’avais pas tout à fait tourné la page. Je ne veux pas avoir de regrets et j’ai travaillé fort cet été pour réhabiliter mon genou blessé. Quand je suis allé faire des sauts de pratique cet été à la rampe d’eau du Lac-Beauport, je me suis aperçu que ça me manquait vraiment de chausser des skis» affirme l’athlète.

Ce n’est pas la seule chose qui manquait au skieur alors qu’il veut vivre une dernière fois la vie d’un athlète de haut niveau. «L’esprit de famille avec l’équipe canadienne, les voyages et les compétitions, ça me manque beaucoup. C’est peut-être égoïste de ma part, mais j’aimerais bien vivre ça une dernière fois. J’ai senti de l’appui de l’équipe canadienne et je n’ai ressenti aucune pression afin que je prenne une décision.»

Philippe Marquis assure qu’il n’y a aucune chance pour qu’il s’embarque à nouveau dans un cycle olympique.

(Photo CBC Sports – Kevin Light photo)

Le vétéran skieur est toujours amer de sa blessure subie avant Peyonchang et garde les pieds sur terre pour son retour. «Je suis très fier de ce que j’ai accompli lors des derniers Jeux, mais il y a toujours une partie de moi-même qui se demande pourquoi je me suis blessé même si je suis heureux avec ce que j’ai accompli. Je ne suis pas craintif pour mon retour, mais je suis loin d’être à 100% de ma forme physique. Dans un monde idéal, j’aimerais pouvoir offrir mon meilleur ski pour le Championnat du monde en février.»

Le bosseur sait déjà très bien que ce n’est pas toutes les histoires qui finissent en conte de fées, il espère simplement que son retour à la compétition se termine sur une bonne note.  

Jean Carrier


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette