Sports
19:32 14 octobre 2018

Des milliers de coureurs s’emparent des rues

ÉVÉNEMENT. Connue durant 20 ans sous le nom du Marathon des deux Rives, la première édition du Marathon SSQ de Québec a attiré près de 8200 coureurs, soit 34% de plus que l’an dernier, dont 1600 étaient au premier départ de 8 heures. L’épreuve du 42 km a été remportée par Caroline Poitras (02:55:50) de Saint-Augustin-de-Desmaures et Mohamed Aagab (02:28:30) du Maroc.

Les gagnantes du marathon de 42 km, Julie Moreau, Caroline Poitras et Marianne Boivin.

Gracieuseté – Michele Grenier

L’événement, qui s’est déroulé entièrement dans la ville de Québec le dimanche 14 octobre, était attendu par bon nombre de sportifs puisque plusieurs niveaux de difficulté étaient proposés. Ainsi, les coureurs québécois provenaient de 600 municipalités du Québec. Neuf provinces canadiennes et une vingtaine de pays étaient représentés à cet événement sportif. En plus des divers dénivelés allant de la Haute-Ville vers la Basse-Ville, l’inclinaison la plus abrupte pour les participants était celle de la rue Glacis avec 13,2%. Trois circuits étaient proposés soit le 10 km, le 21 km et le 42 km auquel 350 participants étaient inscrits.

Anthony Larouche a terminé deuxième au marathon de 42 km.

Gracieuseté – Mathieu Bélanger

En seconde place, au parcours de 42 km, on retrouve Julie Moreau (03:00:43) de Québec et Marianne Boivin (03:01:56) de Lévis. Chez les hommes, Anthony Larouche (02:28:59), de Québec, et Julien Lachance (02:39:18) de Gatineau. En plus des divers dénivelés allant de la Haute-Ville vers la Basse-Ville, l’inclinaison la plus abrupte pour les participants était celle de la rue Glacis avec 13,2%. Trois circuits étaient proposés soit le 10 km, le 21 km et, pour la première fois, une boucle de 42 km auquel 350 participants étaient inscrits.

Chantal Lachance (à gauche) et Geneviève Blouin, présidente de la corporation événementielle de Québec

Métro Média – Alain Couillard

Pour Chantal Lachance, vice-présidente Marketing et Opérations chez Gestev, le fait de tenir cette activité uniquement sur le territoire de la ville de Québec avait déjà été demandé par les coureurs. «C’était un souhait qui avait été souligné à plusieurs reprises. Ce marathon a aussi été déplacé du mois d’août à octobre pour permettre aux participants de courir dans une période plus fraîche. Il avait aussi comme objectif de prolonger la période touristique, car en août, tous les hôtels étaient pleins. Il y a ces couleurs automnales magnifiques qui sont enrobées des plus beaux attraits de la ville.»

Événement rassembleur

Le nombre de participants au Marathon des Deux Rives était en diminution depuis les quatre dernières années. «La pratique de la course à pied est en croissance, mais la multiplication de ce type d’événements au Québec avait un effet négatif sur le taux de participation.

Trois des nombreux membres des Sentinelles de la route se sont assurés qu’aucun coureur était en difficulté durant le marathon.

Métro Média – Alain Couillard

SSQ Assurance remettait 2$ par kilomètre parcouru par ses employés et membres de leur famille, inscrits aux différentes épreuves. De plus, elle ajoutait 5$ par inscription du public à l’épreuve du 5 km de la Santé SSQ.

Quant à la sécurité des participants, le comité organisateur pouvait compter sur un personnel médical se chiffrant à 90 intervenants, dont cinq médecins urgentologues, deux chirurgiens, huit médecins résidents et une trentaine d’infirmières. «Le parc municipal de Québec était un hôpital en soi», de préciser, Mme Lachance.

Les participants attendaient avec impatience le coup de départ de ce marathon se déroulant entièrement dans la ville de Québec.

Métro Média – Alain Couillard

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *