Sports
17:11 28 août 2016

Jean Bouchard, coureur aveugle

MARATHON DES DEUX-RIVES. Aveugle et sourd, Jean Bouchard aura 80 ans dans deux mois, mais rien ne l’arrêtera de courir. Celui qui cumule plusieurs marathons à son actif a complété dimanche matin le 10 km Oasis avec Guillaume Laframboise, son fidèle accompagnateur, depuis maintenant huit ans.

Sourd de naissance, il a tout de même appris à parler. Une rétinite pigmentaire lui a fait perdre la vue progressivement, puis à 52 ans, il est devenu non voyant.

La course, c’est toute sa vie. Il a beaucoup voyagé en participant aux marathons de Boston, New York, Vancouver, Washington et Paris. Il y a trente ans, à Montréal, il a enregistré sa meilleure performance en complétant son 42,2 km en 3 heures et 6 minutes.

«Je suis très fier de moi», a-t-il lancé avec justesse lorsqu’il relatait son parcours quelques mètres après la ligne d’arrivée.

Fier résident de Sainte-Foy, il s’est lié d’amitié avec Guillaume Laframboise il y a huit ans. Son handicap physique faisait en sorte qu’il avait besoin d’un accompagnateur s’il voulait continuer à faire sa passion.

«Guillaume, il est très bon. Il doit être très concentré pour me guider, c’est beaucoup de responsabilités. Il doit me dire s’il y a des trous dans la rue et des courbes à prendre.»

Son chandail «Jean Bouchard coureur aveugle» fait tourner bien des têtes. De nombreux citoyens s’empressent de le féliciter quand il termine une épreuve avec brio.

Québec Hebdo

Charles Lalande


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette