Sports
20:54 9 août 2016

Déception pour Antoine Valois-Fortier

OLYMPIQUE. Après une journée qui a commencé en force pour Antoine Valois-Fortier au Judo, la médaille de bronze lui a filé entre les doigts après s’être incliné devant le Japonais Takanori Nagase.

C’est une défaite crève-cœur qu’a connue l’ancien médaillé de bronze des Jeux de Londres chez les -81kg. Son adversaire Takanori Nagase, champion en titre de Judo, a remporté le combat en marquant un ippon contre le Canadien, mettant fin au combat et à la course de Valois-Fortier pour la troisième place.

Tout au long de la journée, la fébrilité était palpable au Dojo de Beauport, où amis et membres de la famille du judoka s’étaient rassemblés pour encourager l’athlète. Estrades et chaises pliantes ont été installées sur l’ensemble du tatami du studio, où on avait déroulé un écran géant, pour accueillir les dizaines de partisans.

L’émotion était difficile à contenir pour les membres de la famille à l’heure de la défaite. «J’ai fait du judo aussi, alors je comprends un peu ce qu’il peut ressentir. C’est d’autant plus triste», se désole Denis Fortier, la gorge nouée par la défaite de son cousin.

Le fondateur du Dojo de Beauport, là où Antoine a commencé le judo à l’âge de 4 ans, Daniel Tabouret, ne s’inquiète pas pour son ancien protégé. «C’est quelqu’un qui sait livré la marchandise au bon moment, croit-il. Il est persévérant. On sait qu’il va continuer.»

Défis multiples

La journée a commencé toute en émotion pour le judoka de Québec, alors qu’il affrontait le Français Loïc Pietri, 26 ans, lors de son premier combat. Champion du monde en 2013 et vice-champion en 2015 (alors qu’Antoine avait hérité de la 3e place), le duel s’annonçait serré pour les deux compétiteurs. Les deux hommes avaient combattu à cinq reprises auparavant, ne remportant qu’une seule victoire. Après une première pénalité de Pietri, donnant une longueur d’avance au Beauportois, celui-ci marque un yuko et remporte le duel.

Valois-Fortier a ensuite rencontré l’Argentin Emmanuel Lucenti, 31 ans, en huitième de finale. Les trois shidos de ce dernier ont permis au Québécois de se hisser en quart de finale, bien que les deux aient fait Waza-Ari au cours du duel.

L’athlète a eu du fil à retordre à son troisième combat en quart de finale contre le Russe Khasan Khalmurzaev. Tout le long du combat, les partisans du Canadien sont restés sur le bout de leur siège. Les visages de déception ont parsemé l’assemblée réunie à Beauport lorsque le préféré s’est incliné en prolongation avec un Waza-Ari du compétiteur russe. Sa défaite au repêchage a marqué la fin de son aventure olympique.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *