Sports
20:26 8 juin 2016

Compétition d’escalade de bloc extrême: l’élite attendue au sommet

DEUXIÈME ÉDITION. Forte du succès de sa première édition, la Chewpod Extrême bloc sera de retour à Lac-Beauport du 1er au 3 juillet prochain. Une centaine d’athlètes, hommes et femmes, se donneront rendez-vous à cette compétition d’escalade de psicobloc extrême, où ils se mesureront, sans corde, à un mur érigé au-dessus de la piscine du Centre national d’entraînement acrobatique Yves LaRoche (CNEAYL).

La difficulté du mur aura fait ses preuves alors qu’on revient avec la même structure de 32 pieds de hauteur et de 16 pieds d’inclinaison: «C’est très spectaculaire, c’est très dur physiquement, ça prend des bons avant-bras, une bonne position, une bonne technique pour garder de l’énergie jusqu’au sommet», analyse l’organisateur et alpiniste François-Guy Thivierge.

Les deux champions de la première édition, Éric Sethna et Melina Constanza, ne manqueront pas de défendre leur titre et leur temps record respectif de 16,2 secondes et 30 secondes. Sébastien Lazure, qui figure parmi les premiers au Canada, sera également de la partie. En jeu, deux bourses de 1000$, que se disputeront au total 50 hommes et 50 femmes; du lot, on attend un plus grand nombre de participants en provenance de l’Ontario et de l’Ouest canadien.

Pour François-Guy Thivierge, c’est le signe que le mot s’est passé dans la communauté des grimpeurs, ce qui n’est pas sans l’encourager pour ses plans d’avenir: «D’année en année, on veut créer un engouement et, peut-être éventuellement, développer un genre de circuit international.» Déjà, il vise à doubler les quelque 2000 spectateurs de l’an dernier. Spectacles de sports extrêmes, mini-parcours de course en vélo de montagne et service de restauration et de bar viendront à ce titre animer le site de compétition.

Nouveauté

Si l’événement reprend la même formule, François-Guy Thivierge jouera toutefois sur la popularité grandissante du sport d’escalade en maintenant le mur en place jusqu’au 15 septembre. «C’est un sport extrême, mais adapté à M. et Mme Tout-le-Monde», estime-t-il en invitant les familles à en faire l’essai.

Au lendemain de la finale de la compétition qui aura lieu le 3 juillet, la structure sera ainsi accessible les mardis et mercredis soirs, de même que les samedis et dimanches après-midi, «toujours avec des ambiances festives, BBQ, escalade, costume de bain, piscine, entraînement et plaisir!» promet l’organisateur.

Pour plus d’info: chewpodextremebloc.com

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *