Sports
12:30 4 juillet 2016

Énorme succès pour la deuxième édition du Chewpod Extrême Bloc

ESCALADE. C’est au centre national d’entraînement acrobatique Yves Laroche, à Lac Beauport, près de Québec, que s’est tenue la deuxième édition du Chewpod Extrême Bloc, une compétition d’escalade extrême. Aux dires de l’organisateur, «ça sent déjà bon pour l’année prochaine!»

Dimanche après-midi, c’était les finales. Le gagnant, autant chez les femmes que du côté des hommes, pouvait repartir avec une bourse de 1000$.

C’est Éric Sethna, champion en titre de l’épreuve de Lac Beauport, qui a encore une fois dominé la compétition avec un temps de 15 secondes. Non loin derrière, Sébastien Lazure a terminé au deuxième rang, une seconde plus tard.

Avant même les dernières rondes, l’organisateur François-Guy Thiverge avait prédit que ça se jouerait entre ces deux athlètes. Le troisième rang est allé à Kyle Murdoch, qui a réalisé le parcours en 19 secondes.

Chez les dames, la Torontoise Pia Graham a mérité son premier titre à Lac-Beauport, en survolant le parcours en 21 secondes. Sophie Butendyk a terminé deuxième avec un chrono de 23 secondes et la Québécoise Liliana Beauchamp a suivi au troisième rang, une seconde plus tard.

L’organisateur affirme qu’il n’aurait pas pu demander mieux de cette deuxième édition. «Je suis très satisfait de l’évènement. Je suis content des commentaires des athlètes et des participants, ça sent bon pour une troisième édition.»

Un sport en pleine expansion

Le Chewpod Extrême Bloc est la manifestation de la popularité grandissante du sport de psicobloc extrême. «C’est un événement de sport extrême qui se trouve à être la première et seule compétition du genre au Canada. C’est un sport qui est nouvellement né de l’escalade et c’est aussi la dernière version de la formule spectaculaire d’escalade qui existe en Europe depuis quelques années. Nous avons vu ça aux États-Unis, il y a deux ou trois ans, et nous avons décidé d’organiser un événement de la même ampleur que là-bas», explique François-Guy Thivierge, aussi propriétaire de Roc Gyms.

Tout au long de la fin de semaine, les gens présents au centre Yves Laroche ont pu essayer plusieurs formes d’escalade, passant de l’initiation pour les enfants, au parcours loisir installé entre les compétitions, sur le grand mur lui-même.

Les intéressés pourront d’ailleurs continuer d’essayer l’ascension de la structure de 10m (32 pieds) jusqu’au 15 septembre, puisque la structure utilisée lors du dernier week-end demeurera en place jusqu’à la fin de l’été. Les horaires sont disponibles sur le site Internet du Roc Gyms.

Québec Hebdo

Mathieu Turgeon


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette