Sports
02:37 15 septembre 2016 | mise à jour le: 15 septembre 2016 à 02:37 temps de lecture: 2 minutes

Eugenie Bouchard passe au tour suivant

TENNIS. Devant une foule record de 2864 spectateurs, Eugenie Bouchard n’a pas raté sa rentrée au tableau principal de la Coupe Banque Nationale, prenant la mesure de Mandy Minella en deux manches de 6-3 et 6-4.

Première tête de série du tournoi, la 48e joueuse mondiale a refusé de prendre une seule rivale à légère, considérant que chaque match est difficile à gagner chez les professionnels. La constance sépare les meneurs des autres.

«Je voulais gagner devant vous. Je vous aime!», a lancé «Genie» à ses partisans.

Jouer à la maison vient avec une pression supplémentaire, mais également une dose d’énergie considérable, et la Montréalaise en a profité.

«Dans les moments où je jouais moins bien, j’entendais quelqu’un crier et ça m’aidait», a ajouté la chouchou du public de la Vieille Capitale.

«J’estime avoir joué à 50% de mes capacités, mais mentalement, j’avais confiance en moi.»

Depuis le début de la semaine, plusieurs favorites ont perdu. Un scénario qui ne surprend pas Bouchard, avouant que n’importe qui peut battre n’importe qui. Le haut et le bas du classement sont séparés selon la constance.

Jeudi soir, elle affrontera Alla Kudryavtseva. La Russe de 28 ans est classée au 162e rang de la WTA. En 2014, les deux joueuses avaient croisé le fer, et c’est Bouchard qui avait triomphé.

Foule hostile

Outre elle-même et son entraîneur, aucune autre personne dans les gradins du PEPS de l’Université Laval ne souhaitait que Minella ne l’emporte. Elle était littéralement seule contre le monde.

«C’est génial de voir les gens derrière Eugenie, mais il ne faut pas oublier la sportivité. Après une double faute, ce n’est pas le bon moment pour applaudir», a avoué la native de Luxembourg.

Cela a contribué au fait que Minella a eu de la difficulté à contrôler ses émotions à quelques reprises. Elle était également insatisfaite de son jeu, tout en concédant que sa rivale avait joué un excellent match.

Au mois d’octobre, elle jouera un tournoi à la maison. À la blague, elle a averti qu’elle allait demander à ses supporteurs d’applaudir les erreurs de ses adversaires.

«Non, les gens ne feront pas ça. Ils sont ‘’cool’’ à Luxembourg», a précisé la sympathique athlète.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *