Sports
23:36 6 septembre 2016 | mise à jour le: 6 septembre 2016 à 23:36 Temps de lecture: 3 minutes

Les athlètes des Grands prix cyclistes arrivent à Québec

CYCLISME. Les WorldTeams des Grands prix cyclistes de Québec et de Montréal (GPCQM) viennent de poser pieds en sol québécois en vue de leurs prochaines courses les 9 et 11 septembre.

Pas moins de 168 des meilleurs cyclistes internationaux s’apprêtent à s’installer dans leur chambre du Château Frontenac pour ce qui s’annonce être une compétition de haut niveau. Lors de la course de Québec, ils devront franchir à 16 reprises le parcours de 12,6km, pour un total de plus de 200km.

Le président des GPCQM, Serge Arsenault, s’attend à une compétition très relevée entre les coureurs. «Le peloton que nous avons, lorsqu’on regarde la qualité sportive de chacun des coureurs, on ne pourrait pas avoir plus qu’on a cette année à Québec et à Montréal.» Selon lui, la notoriété acquise par l’événement depuis les sept dernières années y est pour quelque chose. «Maintenant, gagner Québec et Montréal fait partie pour tous les grands coureurs et les meilleurs de quelque chose d’extraordinaire à mettre dans son palmarès de victoire.»

La participation des spectateurs fait également partie des grands objectifs de l’organisation. «Québec s’y prête beaucoup, parce que c’est un théâtre du cyclisme avec la côte de la montagne et la montée. C’est un parcours idéal», croit M. Arsenault. Dernier point majeur de l’événement, la météo, n’est pas tant une contrainte pour les cyclistes que pour les spectateurs et la télévision. «On est télévisé dans 130 quelques pays au monde. Ça fait partie des petits frissons qu’on peut avoir.»

Des coureurs de calibre élevé

L’un des favoris de la compétition, le champion en titre Peter Sagan, dit ne pas savoir à quoi s’attendre au cours des prochains jours. «J’étais malade la semaine dernière, mais je continue d’essayer de me soigner et je m’entraîne un peu, raconte-t-il. Je dois être positif, mais garder les pieds sur terre. Je ne crois pas être le favori.» Le Slovaque de 26 ans a déjà été le grand vainqueur de la compétition montréalaise en 2013.

Le vice-champion du tour de France, Romain Bardet, est également de la partie. «C’est ma reprise ici pour lancer mes derniers mois de saison. Ce sont des courses que j’apprécie, que j’ai l’habitude de disputer chaque année.» Le Français en est à sa quatrième participation au GPCQM. «C’est une ambiance vraiment particulière. Ce sont de très belles courses, bien dessinées, qui sont attractives à suivre pour le public comme elles se passent sur le bord des routes.»

Le cycliste québécois Antoine Duchesne sent déjà l’excitation le gagner à l’idée qu’il pourra courser devant un public qui le connaît. «C’est sûr que ça risque d’être vraiment trippant de courir autour de toute la famille et les amis, affirme-t-il. Après, c’est une raison de plus pour essayer de donner un coup de plus et réussir à faire ça comme il faut.» Croyant aux chances de son coéquipier Bryan Coquard de se démarquer lors de la course de Québec, il n’exclut pas avoir plus de latitude pour l’événement de Montréal.

Québec Hebdo

Articles similaires

07:36 19 septembre 2021 | mise à jour le: 19 septembre 2021 à 10:54 Temps de lecture: 1 minutes
Un silence qui résonne

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *