Sports
17:45 28 mai 2017 | mise à jour le: 28 mai 2017 à 17:45 temps de lecture: 2 minutes

Le boxeur David Whittom se bat pour sa vie

Le monde de la boxe québécois dirige présentement toutes ses prières à l’endroit de David Whittom, plongé dans un coma artificiel sur respirateur, à la suite d’un K.-O. subi samedi soir.

(GUHDARPHOTOGRAPHY)

Inactif depuis un an après avoir pris sa retraite, Whittom était sorti de celle-ci pour disputer un combat pour un championnat canadien, à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, face à Gary Kopas.

Selon son coach François Duguay, son protégé a eu l’avantage lors des neufs premiers rounds, a-t-il écrit samedi soir sur sa page Facebook. Au 10e, tout a basculé quand Kopas a asséné un coup fatal, qui a envoyé son adversaire au tapis. L’arbitre a choisi de mettre fin aux hostilités.

 Dans les heures qui ont suivi la défaite, il s’est rendu à l’hôpital de Fredericton, avant d’être transféré à celui de Saint John, en raison d’une hémorragie cérébrale. Aux dernières nouvelles, il est présentement dans le coma.

À l’occasion, Whittom s’entraînait avec Éric Martel-Bahoeli, boxeur bien connu dans la région de Québec, également dirigé par Duguay.

Une nouvelle qui l’a frappé de plein fouet. Il se rappelle qu’il y a près de deux décennies, les deux messieurs ont commencé à boxer présentement en même temps.

«Malgré les hauts et les bas dans sa vie, il est toujours demeuré un ami proche», a dit celui qu’on l’on surnomme «Baho» lors d’un entretien dimanche midi.

À l’occasion, ils mettaient les gants à titre de partenaires d’entraînement. Ils allaient aussi courir autour du Lac-Beauport.

«Samedi, je lui ai écrit sur Facebook pour lui souhaiter bonne chance et lui dire que c’était son moment. J’étais convaincu qu’il allait gagner ce combat. C’est cruel.»

Les dernières heures ont été difficiles pour le cogneur de la Vieille Capitale, qui demande aux gens d’envoyer un maximum d’ondes positives pour que son ami remporte le plus grand combat de sa vie.

«Une défaite, c’est une chose, mais en ce moment, les gens doivent comprendre qu’il se bat pour sa vie. Tous les boxeurs sont derrière lui. Nous savons tous qu’en mettant le pied dans le ring, nous jouons notre vie. C’est du sérieux. Personne ne mérite de finir une carrière et une vie comme cela.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *