Sports
18:53 9 mai 2017 | mise à jour le: 9 mai 2017 à 18:53 temps de lecture: 3 minutes

Gala de l’athlète 2017 : les nommés sont connus

Le comité de sélection du Gala de l’athlète 2017 a épluché les 200 candidatures, réparties dans les 12 catégories. À 15 jours de la soirée tant attendue, les 35 athlètes, 11 entraîneurs, trois équipes, cinq officiels et cinq bénévoles en nomination ont été dévoilés.

Marie-Hélène Prémont (deuxième rangée à droite) sera la présidente d’honneur de l’événement.,

(Photo TC Media – Charles Lalande)

L’entraîneur-chef du Rouge et Or en athlétisme et cross-country, Félix-Antoine Lapointe, est en lice pour le titre d’entraîneur national. Il rivalisera avec de grosses pointures, dont Glen Constantin, chef d’orchestre du programme de football de l’Université Laval.

«C’est une belle reconnaissance pour les athlètes. C’est un événement que nous apprécions», a dit le coach, actif de 2007 à 2009 dans l’équipe qu’il dirige aujourd’hui.

Fort d’une excellente saison, notamment couronnée par un championnat canadien en cross-country sur les plaines d’Abraham, Lapointe et ses poulains de l’athlétisme sont en nomination dans la catégorie équipe de l’année. Le club de soccer féminin du Cégep Garneau et les formations de soccer féminin et de football du Rouge et Or lutteront également pour le titre.

«Ç’a vraiment été une super année. Ça part des Jeux olympiques de Rio, avec Charles Philibert-Thiboutot, la saison de cross-country extraordinaire et la 3e place au pays en athlétisme», a énuméré celui qui estime qu’une nomination est déjà une victoire.

Entraîneur-chef en athlétisme et cross-country du Rouge et Or, Félix-Antoine Lapointe.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Présidente d’honneur

Le mandat de présidente d’honneur, pour l’édition 2017, est revenu à Marie-Hélène Prémont. La femme de 39 ans, retraitée après une brillante carrière en vélo de montagne, est aujourd’hui pharmacienne sur la Côte-de-Beaupré. Enceinte de son deuxième enfant, elle demeure tout aussi active, s’entraînant sur une base quotidienne.

«C’est un bel événement, puisque l’athlète est au cœur de la soirée. Ça me fait plaisir d’accepter [le mandat], ça va me permettre de rencontrer les sportifs et sportives que je suis dans les médias. Cette reconnaissance fait toujours plaisir. La formule [du gala] me plaît.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *