Sports
17:56 22 février 2017 | mise à jour le: 22 février 2017 à 17:56 temps de lecture: 3 minutes

Alvarez-Bute: Une sous-carte à saveur locale

BOXE. Éric Martel-Bahoeli et Sébastien Bouchard, deux boxeurs de la région de Québec, disputeront d’importants combats vendredi, au Centre Vidéotron, en combats préliminaires au duel entre Lucian Bute et Eleider Alvarez. Le promoteur Yvon Michel a affirmé trouver très important d’offrir d’importants combats locaux aux amateurs de la Vieille-Capitale.

Adam Braidwood et Éric Martel-Bahoeli, de Québec, s’affronteront dans un combat de poids lourds.

(Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

Originaire de Québec, Éric Martel-Bahoeli (11-6-1, 7 KO) s’apprête à combattre Adam Braidwood, un ancien joueur de football pour les Eskimos d’Edmonton qui affiche six victoires en sept combats, dont cinq par KO, depuis son arrivée en boxe.

«Je pense que ça va être un bon combat. C’est un combat qui est à ma portée, contre un gros gars. Ce n’est pas la première fois que j’affronte un colosse, alors je pense que ça va être un bon test et une bonne occasion de mettre en place la stratégie qu’on a établie», explique le boxeur surnommé «The Hammer».

Ce dernier ajoute qu’il a des choses à prouver, lui qui se battra pour une rare fois chez lui. «C’est toujours spécial de se battre à la maison, j’ai souvent eu à me battre à l’étranger. Je vais me concentrer sur ce que j’ai à faire et la victoire est mon seul objectif.»

Sébastien Bouchard.

(Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

Un combat d’une grande importance pour la suite

Pour Sébastien Bouchard (14-1-0, 5 KO), le combat contre le Mexicain Gustavo Garibay (13-7-2, 5 KO) demandera certainement quelques ajustements en cours de route. «C’est difficile de dire à quoi je m’attends parce qu’on n’a pas beaucoup de vidéo de lui. Ma plus grande qualité en tant que boxeur, c’est ma capacité d’ajustement. On va s’ajuster avec mon équipe après le premier round», lance le résident de Québec.

Pour la suite de la carrière de Bouchard, ce combat sera déterminant. «Je suis 15e Nord-Américain, alors avec ce combat-là, ça va me donner une bonne idée de où je suis rendu, si je suis prêt à un championnat nord-américain. C’est mon objectif pour la fin de l’année 2017.»

L’importance des combats locaux

Aux dires du promoteur Yvon Michel, il était très important pour GYM (Groupe Yvon Michel) d’offrir des combats de boxeurs locaux aux amateurs du coin. «On avait dit depuis le début qu’on voulait donner la chance à des gars de Québec et on a respecté ça. On a mis vos gars dans des bons combats», a-t-il dit.

Pour Bernard Barré, il était très important d’offrir des combats préliminaires à la hauteur du combat principal. «Ce gala va produire une des plus grosses finales de la boxe canadienne [Bute vs Alvarez], alors ça prenait une sous-carte pour accoter ça», a ajouté le vice-président, opérations et recrutement pour GYM.

Le gala débutera à 19h, vendredi soir et il sera présenté dans une vingtaine de pays.

TC Media  

Bernard Barré et Yvon Michel.

(Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *